ESPACE MENDÈS FRANCE
centre de culture scientifique, technique et industrielle
1 pl. de la Cathédrale, CS 80964, 86038 Poitiers cedex
Tel 05 49 50 33 08 - courriel : contact@emf.ccsti.eu - http://emf.fr

06 dcembre 2016 08:14:38
Adresse de la page : http://emf.fr/22525/ecologie-existence-et-reconstruction-de-la-democratie/
 

ANNULE – Écologie, existence et reconstruction de la démocratie


1 Mar 2016 18 h 30
POITIERS (86) | Espace Mendès France
1 place de la Cathédrale, 86000 POITIERS

Annulé. Accès libre.

Conférence annulée.

Conférence de Corine Pelluchon, professeure de philosophie à l’université de Franche-Comté (Besançon).

Cette conférence présentera quelques-unes des idées développées dans « Les Nourritures. Philosophie du corps politique » (Seuil, 2015). Le point de départ de la réflexion qui comporte un volet politique et un volet ontologique est la difficulté du libéralisme politique et de la démocratie représentative à répondre de manière efficace aux enjeux environnementaux et à faire de l’amélioration de la condition animale une finalité du politique, à côté des autres finalités classiquement dévolues à l’État, comme la sécurité, la conciliation des libertés et des intérêts individuels et la réduction des inégalités. Il s’agira de voir quelles transformations institutionnelles et culturelles sont envisageables et surtout quelle est la contribution spécifique de l’anthropologie phénoménologique à cette interrogation constructive sur la démocratie. Aussi insisterons-nous sur quelques existentiaux mis au jour par une phénoménologie des nourritures qui est une philosophie du « vivre de » et une éco-phénoménologie. Non seulement la prise au sérieux de la corporéité du sujet et de la matérialité de l’existence conduit à articuler l’écologie et l’existence en dépassant le dualisme nature/culture et en faisant de notre rapport aux nourritures et de notre habitation de la Terre le lieu de l’éthique et de la justice, mais, de plus, le problème politique n’est plus défini de la même façon à partir du moment où le fondement du contrat social n’est plus l’agent moral individuel pensé comme liberté , mais le cogito gourmand et engendré, qui « vit de » et est relié, quand il mange, aux autres hommes, présents, passés et futurs et aux autres vivants. Nous esquisserons les contours d’une théorie de la justice pensée comme partage des nourritures et préciserons les raisons pour lesquelles l’artificialisme du contrat est repris dans un contexte différent de celui de Hobbes et de Rawls.



Publié le octobre 14 octobre 2015, par Justine dans Agenda, Conférences, histoire-des-sciences-et-des-techniques, Intra muros, Tout public. Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Tous les événements : aujourd'hui    demain    après-demain    mois en cours    à la carte  

Game over and over
Game over and over
Deux robots s’affrontent dans la partie infinie d’un...
Exposition « Insectes… Hommes et biodiversité » – DERNIERS JOURS !!!!!
Exposition « Insectes… Hommes et biodiversité » – DERNIERS JOURS !!!!!
Découvrez les multiples facettes de ce monde étrange...
Noël à Mendès
Noël à Mendès
Cette année, l'Espace Mendès France fête Noël dimanche 18 décembre, en proposant une programmation pour les enfants.
La science et la Grande Muraille Verte // Projection à Dissay
La science et la Grande Muraille Verte // Projection à Dissay
Mardi 22 novembre 2016 a été projeté le documentaire La science et la Grande Muraille Verte.
Des gènes, et des femmes et des hommes par Axel Kahn // Mercredi 14 décembre à 19h
Des gènes, et des femmes et des hommes par Axel Kahn // Mercredi 14 décembre à 19h
Conférence de Axel Kahn, médecin, ancien chercheur en génétique et président d'université, essayiste humaniste.
Rencontre des jeunes collégiens avec les chercheuses
Rencontre des jeunes collégiens avec les chercheuses
L'opération "femmes et sciences" s'est déroulée vendredi 18 novembre au collège Molière de Bouillé- Loretz. Une rencontre...