ESPACE MENDÈS FRANCE
centre de culture scientifique, technique et industrielle
1 pl. de la Cathédrale, CS 80964, 86038 Poitiers cedex
Tel 05 49 50 33 08 - courriel : contact@emf.ccsti.eu - http://emf.fr

22 janvier 2017 12:13:25
Adresse de la page : http://emf.fr/6937/l%e2%80%99imagination-environnementale-journee-detudes/
 

L’imagination environnementale – Journée d’études


17 Nov 2011 9 h 00
POITIERS (86) | Espace Mendès France
1 place de la Cathédrale, 86000 POITIERS

Accès libre

Journée organisée en partenariat avec le laboratoire Forell B3 (Formes et représentations en linguistique et littérature) – EA 3816, de l’UFR lettres et langues de l’université de Poitiers sous la responsabilité scientifique de Lambert Barthélémy, maître de conférences littérature comparée, université de Poitiers.

Programme détaillé ici

Les conférences :
9h15 . « Nature à lire », variation autour de l’imaginaire occidental confronté à son environnement
Gilles Clément, paysagiste.

9h45 . Éthique environnementale & land art
Raphaël Larrère, directeur de recherche INRA – Transformations sociales et politiques liées au vivant, co-directeur de la collection « Sciences en question » de l’INRA.
10h15 . L’écologie à la première personne : imagination et éthique environnementales
Catherine Larrère, professeur à l’université de Paris I, Paris-Sorbonne.

– 11h15 . L’éthique environnementale et l’imaginaire du dernier homme
Stéphane-Hicham Afeissa, professeur agrégé de philosophie, directeur de programme au Collège international de philosophie.
« L’imaginaire du dernier homme » désigne l’ensemble des spéculations portant sur le thème du survivant unique d’une société post-apocalyptique, dont l’on trouve de très nombreuses attestations dans la littérature d’anticipation et de science-fiction depuis au moins le XIXe siècle, principalement en Europe. Nous souhaiterions examiner l’influence que ce thème a pu exercer sur la formation des concepts qui se trouvent aujourd’hui au centre des élaborations des théoriciens de l’éthique environnementale anglo-américaine, à commencer par le concept central de valeur intrinsèque des entités du monde naturel. A cette fin, le chef d’oeuvre de Mary Shelley, Le dernier homme, fera l’objet d’un examen attentif.

– 11h45 . Pastorale et anti-pastorale dans la nouvelle « Days of Heaven » de Rick Bass
Tom Pughe, professeur de littérature américaine, université de Tours.
– 12h15 . L’imagination environnementale dans l’écriture américaine contemporaine
Béatrice Trotignon, maître de conférences, université Paris-Dauphine, et centre de recherche LARCA , Paris-7.
Cette intervention traitera de l’imagination environnementale dans la littérature américaine contemporaine par le biais de la présentation de l’ouvrage d’Eleni Sikelianos, The California Poem (2004, Coffee House Press), poème long de 200 pages, consacré à la région natale de la poète. Quelques-uns des modes de représentation utilisés par l’auteur, en particulier la liste, seront étudiés.
– 14h30 . Climats : nouveaux paradigmes de l’architecture ?
Thierry Mandoul, architecte DPLG, docteur en architecture de Paris VIII, maître assistant à l’École nationale supérieure d’architecture de Paris Malaquais.
– 15h . Habiter le paysage en danseur/ou L’invention d’un paysage kinésique dans le récit autobiographique américain
Julie Perrin, maître de conférences département danse, université Paris VIII – Saint-Denis.
A partir de l’analyse de récits autobiographiques de la danseuse américaine Simone Forti (née en 1936), nous poserons la question du rôle et de l’invention du paysage dans la pratique littéraire d’une chorégraphe. Ces paysages forgés dans le texte témoignent de – tout autant qu’ils construisent – la perception du danseur et son geste à venir. Autrement dit, nous interrogerons l’enjeu kinésique de l’imagination environnementale chez Simone Forti, qui apparaît successivement comme chorégraphe naturaliste, animiste, paysagiste et écrivain.

Julie Perrin est enseignante-chercheuse au département danse de l’université Paris 8 Saint-Denis. Ses recherches portent sur la danse contemporaine à partir de 1950 aux États-Unis et en France, en particulier sur les spatialités en danse. Elle est l’auteure de : Projet de la matière – Odile Duboc : Mémoire(s) d’une œuvre chorégraphique, Centre national de la danse / Presses du Réel, 2007. Elle codirige (avec E. Huynh), Emmanuelle Huynh / Trisha Brown, Presses du réel, Dijon, 2012 et (avec F. Michel), Odile Duboc. Les mots de la matière, Les Solitaires intempestifs, Besançon, 2012.

– 15h30 . Vers un cinéma de l’humilité : géoesthétique de l’environnement
Estèle Bayon, doctorante en arts et sciences de l’art (mention cinéma), université Paris I-Sorbonne.
Un certain cinéma contemporain, plongeant au plus proche de la matière tellurique et végétale du monde, propose une nouvelle imagination environnementale qui permet de repenser les formes cinématographiques. Cette immersion tellurique favorise un lien avec le monde pour un personnage et une image ne formant plus qu’un avec un environnement poétiquement habité, sans affirmer, à l’encontre de la vague récente des documentaires didactiques, un projet écologique – du grec oikos, « maison ». Cette sensibilité, nous la désignons par l’esthétique de l’humilité.

– 16h30 . À l’ouest du nouveau ? Imaginaire environnemental et néo-western
Denis Mellier, professeur littérature comparée, UFR lettres et langues, université de Poitiers.
Le Western est un art du paysage, un récit épique ou critique des rapports de l’homme américain et de la nature, fait tout à la fois de fascination et de confrontation. Espace qui sert le récit, le monde naturel en est également la composante première et l’on peut aisément suivre l’histoire de ses représentations au fil d’une forme continue d’un classicisme hollywoodien aux perspectives crépusculaires surgies dès les années 50. Mais aujourd’hui dans une forme plus ambiguë de persistance de cet imaginaire de l’Ouest, qu’en est-il des rapports de l’homme et du monde naturel ? S’il est quelque chose comme un néo-western, présente-t-il les relations du sujet et de l’espace selon un jeu de questions propres ou en revient-il à des formes originaires de relations qu’il ne peut que réactualiser ? Filmer l’étendue américaine à l’âge de l’étrécissement communicationnel généralisé, du flux d’images et de captures, revient-il à en prendre acte, à déployer des contre-mesures, à (re)découvrir que nativement le western portait peut-être déjà un discours complexe sur le rapport de l’agir humain et du mode de présence du monde naturel à l’image. A l’Ouest du nouveau ? Pas si sûr, mais peut-être pas pour les raisons que l’on imagine d’emblée : il s’agirait donc moins d’une affaire d’épuisement des formes que de leur réinvestissement.

– 17h . Climate Change Goes to Hollywood
François-Xavier Mollia, maître de conférences cinéma, université de Poitiers.

 

Enregistrements :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.
Télécharger fichier audio (:)


Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.
Télécharger fichier audio (:)


Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.
Télécharger fichier audio (:)


JOURNÉES 2-7

Publié le juillet 28 juillet 2011, par Odile Mazeron dans Agenda, autorisation, Conférences, Intra muros, podcast audio, Science et société, Tout public. Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Tous les événements : aujourd'hui    demain    après-demain    mois en cours    à la carte  

Programme de l’Espace Mendès France du premier semestre 2017
Programme de l’Espace Mendès France du premier semestre 2017

Le programme poitevin de l’Espace Mendès France pour la période du premier semestre 2017 vient de paraître....

Océans de plastique
Océans de plastique
Six millions et...
Appel à projet 2017 : Projets de science — les jeunes impliqués
Appel à projet 2017 : Projets de science — les jeunes impliqués

La culture scientifique, par les outils de démonstration et de manipulation qu’elle développe, a toujours su créer...

Appel à projets 2017 : Cerveau hommes, animaux et neurosciences
Appel à projets 2017 : Cerveau hommes, animaux et neurosciences

Parce que l’étude du cerveau, l’une des structures les plus complexes de la nature, est fascinante, transversale,...

WEE !
WEE !
Du mercredi 25 au dimanche 29 janvier, WEE ! revient pour sa cinquième édition 5 jours d'électro.
Programme du Lieu multiple (premier semestre 2017)
Programme du Lieu multiple (premier semestre 2017)
La plaquette de la programmation du Lieu multiple, le secteur création multimédia et numérique de l'Espace Mendès...
Première Impression – Dominique Peysson
Première Impression – Dominique Peysson
Exposition de Dominique Peysson du du 5 janvier au 10 mars, vernissage le 11 janvier à partir...