Une maison des sciences à Saintes

Actualisé le 14 février 2008 à 13 h 18.

Dans le cadre de la convention de partenariat signée le 5 Décembre 2007, entre l’Espace Mendes France et Planète Sciences Atlantique, les deux associations travaillent sur l’ouverture d’un centre de culture scientifique. La Maison des Sciences de Saintes serait un pôle complémentaire du CCSTI de Poitiers. Idéalement située à Saintes son activité couvrirait la Région Poitou – Charentes principalement au sud d’une ligne Angoulème – Royan pour la diffusion.

Ses thématiques seraient orientées vers :

  • l’éducation aux sciences
  • la science et la société
  • des préoccupations régionales liées au développement durable, la santé, le tourisme, la prévention …

Tout en assurant le relais local d’événements labellisés sur le plan National (Fête de la Science, La Science se livre, les nuits des étoiles, …) et d’actions spécifiques à Planète Sciences Atlantique et à l’Espace Mendes France (Journées des Sciences et de l’Espace et nos activoités auprès des jeunes
Le projet prévoit l’installation dans des locaux à restructurer surplombant la vallée de la Charente et offrant un large panorama sur la ville de Saintes (anciens locaux de Gamm-Vert).

A la suite d’un concours d’idée, au sein de l’association Planètes Sciences Atlantique, Wolfgang Autexier a établi un avant projet de consensus pour un bâtiment innovant à l’image des valeurs et de thématiques de l’Espace Mendes France, des CCSTI et de Planètes Sciences Atlantique.

mss-1.jpg

Le projet prévoit prés de 1400 m2 de surface utile dont notamment une grande salle d’exposition, un observatoire, une salle polyvalente-planétarium, une salle de conférence un laboratoire de sciences et un atelier. L’ensemble du projet est conçu suivant les critères du Label MajEco L définissant les critères d’une architecture durable haut de gamme (dépense énergétique pour le chauffage et l’ECS limité à 40 kwh/m2/an, intégration d’énergies renouvelables, choix raisonné des procédés de construction, haute qualité du confort, intégration au site…). Le bâtiment sera notamment pourvu d’une géothermie à haut rendement sur puits artésiens, de prés de 150 m2 de capteurs photovoltaïques, d’un mur végétalisé permettant de maîtriser une part des eaux pluviales. Par ces dispositifs, et d’autres moins médiatiques, le projet porte haut l’image de l’innovation que les CCSTI ont vocation à promouvoir.

Sites ressources :

 

Publié par thierry pasquier

2 Commentaires

  1. Je suis membre de l’équipe de Wolfgang, j’ai pu apercevoir en avant première les dessins de l’avant projet. C’est un projet simple et efficace, dont l’insertion patrimoniale valorise et modernise la ville. La référence architectural et historique du dôme de l’observatoire d’astronomie vient renforcer une démarche à la fois sensible et intellectuel. Je n’en dis pas plus, dans la mesure ou une parties de dessins seront diffusés sur Wolf-Design d’ici quelques heures…

    Répondre
  2. Continuez comme çà ! J’adore ce que vous faites Wolfgang !

    Répondre

Répondre à Maurice Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.