S’engager : la COP27 lycéenne en Nouvelle-Aquitaine

Actualisé le 20 octobre 2022 à 17 h 07.

Les 4 CCSTI de Nouvelle-Aquitaine organisent le dialogue entre les jeunes et les scientifiques, avec un événement de clôture le 17 novembre à Bordeaux.

« Les jeunes doivent être autonomes intellectuellement, […] se confronter à la réalité de problèmes qui sont complexes », « L’échelle régionale est l’échelle de l’action face au changement climatique ». C’est en s’inspirant de ces mots d’Hervé Le Treut, climatologue, président du comité scientifique régional AcclimaTerra et parrain de l’opération, qu’est née S’engager, la COP27 lycéenne en Nouvelle-Aquitaine.

Cette action est menée depuis début 2022 par les quatre centres de culture scientifique, technique et industrielle (CCSTI) de Nouvelle-Aquitaine : Cap sciences, Espace Mendès France, Récréasciences et Lacq odyssée. Elle est financée par la région Nouvelle-Aquitaine, plus vaste région de France avec ses 84 000 km² et la diversité de ses paysages et des défis climatiques auxquels tous ses habitants doivent faire face, comme les méga-feux, la perte de biodiversité, les tempêtes plus fréquentes, les canicules…

Afin de discuter des enjeux locaux et des mutations de la société, les médiateurs scientifiques ont organisé plusieurs rencontres entre jeunes et chercheurs issus des Réseaux régionaux de recherche (R3), des universités locales et des instituts de recherche tels que le CNRS, l’INRAE, l’Inria, etc.

En suivant les missions du Global Youth Climate Pact, programme international de rencontres entre jeunes et spécialistes du climat créé en 2014 au sein de l’Espace Mendès France, la parole des jeunes est écoutée et la complexité des sujets est décortiquée par les élèves et leurs enseignants, avec l’aide des scientifiques engagés dans ces discussions entre science et société.

Pour cette COP27 lycéenne régionale, 13 lycées ont été sélectionnés, afin de refléter la diversité des paysages de notre région : littoral, urbain, forestier, montagneux… 11 des 12 départements que compte notre région sont représentés. Chaque lycée a choisi le thème qu’il allait étudier, selon les enjeux locaux qui inspiraient les élèves : îlots de chaleur en ville, biodiversité locale, alimentation, forêt, qualité de l’eau, sobriété numérique… Chaque groupe de lycéens a rencontré des scientifiques et des professionnels afin de parler des enjeux de leur thème. L’opération s’achève avec un événement le 17 novembre à Bordeaux dans les locaux de Cap sciences. Là, le dialogue se poursuivra entre les lycéens et les élus régionaux, grâce à trois tables-rondes dédiées à la biodiversité, à l’eau et aux changements de notre société, devant les clubs de la presse locale invités à poser leurs questions aux jeunes engagés.

Vous souhaitez de plus amples informations ou obtenir le lien de connexion pour suivre l’événement à distance, merci de contacter Simon : s.lahitete@nacsti.fr

Pour suivre le Global Youth Climate Pact – Pacte mondial des jeunes pour le climat :
@gycpofficial sur Instagram / Twitter / Facebook / Youtube

Un événement en partenariat avec Le Monde.

 

Publié par Justine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.