OGM, usine à façon

Longtemps ignorées, présentes presque partout, les bactéries et levures interviennent depuis toujours dans la production de bière, vins, produits laitiers…
Aujourd’hui, nous les utilisons également pour produire, en quantité industrielle, des molécules qui leur sont étrangères.
Insuline, antibiotiques, bon nombre de vaccins et de très nombreux additifs pour l’industrie alimentaire proviennent en effet de bactéries ou de levures génétiquement modifiés.

Objectifs

  • S’initier à l'utilisation du matériel de laboratoire et mettre en œuvre des techniques de biologie moléculaire : mise en place du protocole expérimental, extraction protéique et purification sur colonne
  • Échanger sur la production de protéines d’intérêt issues du génie génétique

Déroulement

  • Les participants extraient, puis purifient une protéine fluorescente (GFP, produite en grande quantité par des bactéries transgéniques
  • L’atelier permet de découvrir une méthode standard de détection d’OGM couramment utilisée dans les filières alimentaires.
  • C’est aussi un temps d’échange, plus spécifiquement sur l’utilisation de micro-organismes génétiquement modifiés dans divers secteurs d’activité dont l’industrie agroalimentaire, pharmaceutique ou chimique.

Informations Complémentaires

Durée : 2h
Effectif : 16 participants maximum
Materiel :
Public :
discipline :