La prévention précoce des troubles « du comportement » chez l’enfant. Pour quoi faire ?

Modalités d'accès
Accès libre

Conférence du docteur Joël Uze, pédopsychiatre, chef du pôle de pédopsychiatrie au CH Henri Laborit à Poitiers, et le docteur Catherine Chubilleau, épidémiologiste.

Enregistrements audio

Documents : Présentation PPT (9OOko)

La prévention précoce peut s’envisager selon deux principes différents :
— s’agit-il d’identifier des populations « à risque »pour les stigmatiser et en protéger la société ?
— s’agit-il d’dentifier des populations fragiles qui nécessitent une mobilisation spécifique de moyens pour les soutenir et compenser leurs difficultés ?
Derrière l’apparence d’un clivage caricatural, il y a la réalité d’une énonciation des enjeux : s’il s’agit d’éviter les risques de délinquance, on instrumentalise des hypothèses développementales au profit d’un objectif sociétal d’ordre idéologique qui fait abstraction des besoins propres du
groupe désigné « à risque », s’il s’agit de « soutenir et compenser », l’objet de la démarche est le groupe lui-même. La manière de présenter la problèmatique se situe clairement dans le champ politique.

Soirée organisée par l’association Aspes (Accès aux soins, perspectives et enjeux de la santé)

Toutes les dates

17 avril 2012
20 h 30 -> 22 h 00
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.