Grapholine, le dessin musical

Atelier Grapholine;  Quand le dessinateur devient musicien.

L’ECM de Poitiers continue son travail exploratoire dans le domaine des arts (numériques) et des sciences et plus particulièrement en direction de projets artistiques proposés par des jeunes artistes.
Le projet de diffusion et d’ateliers de cette quinzaine est plus particulièrement consacré à l’étude et la présentation de ces nouvelles interfaces qui modifient notre approche des usages artistiques. Un coup de projecteur particulier sera porté à Blue Yeti, cette structure installée à Royan (68, avenue de la Grande Conche 17200 Royan http://www.blueyeti.fr/Accueil.html   et qui définit son métier comme "de concevoir des dispositifs interactifs innovants pour des usages culturels, éducatifs et artistiques".

Découverte de la musique électroacoustique et de la lutherie numérique pour les 8-14 ans (atelier ouvert aussi aux adultes)
Grapholine est un instrument de musique numérique qui permet à chaque interprète de personnaliser l’identité sonore de l’instrument, laissant ainsi une grande liberté de création et d’interprétation.
Atelier animé par l’équipe de Blue Yéti
Entrée libre mais inscription conseillée
12 enfants maximum.


Blue Yeti est né de la volonté de valoriser les recherches menées au sein de l’équipe Informatique Musicale du CNRS-LMA (Laboratoire de Mécanique et d’Acoustique), notamment les recherches concernant le geste musical et le développement de systèmes sonores interactifs.
Blue Yeti s’appuie sur ses compétences pointues acquises dans le domaine de l’Informatique Musicale et de l’Interaction Homme-Machine, et propose de transférer les innovations issues de ces domaines de recherche pour la conception de systèmes interactifs sur-mesure.
Les fondateurs de Blue Yeti sont Jean-Michel Couturier et Magnolya Roy.
Jean-Michel Couturier est à la fois scientifique et musicien : docteur ingénieur, spécialiste en conception de systèmes interactifs et en lutherie numérique, il est également compositeur en musique électroacoustique.
Magnolya Roy : Ingénieur généraliste, spécialisée en conception de produits innovants / design industriel. Créatrice dans le domaine des arts graphiques et numériques.

"Et si, en plus de la création d’images, l’acte de dessiner produisait des sons ?"
Le dispositif Grapholine permet, en dessinant sur un écran, de générer du son en temps réel.


Présentation du dispositif
Contrairement à un instrument acoustique, dont le timbre et la sonorité sont définis par ses caractéristiques physiques, Grapholine est un instrument de musique numérique qui permet à chaque interprète de personnaliser l’identité sonore de l’instrument, laissant ainsi une grande liberté dans la création et l’interprétation.
Grapholine possède une interface permettant de choisir la couleur et le type de mine de crayon que l’on veut utiliser pour dessiner. A chaque couleur et type de mine correspond un échantillon sonore puisé dans une "banque de sons" stockée dans l’appareil. Lorsque l’utilisateur dessine, l’échantillon sonore correspondant à la couleur et à la mine va être lu et transformé en fonction des mouvements effectués avec le crayon sur la tablette graphique.
Il est également possible d’ajouter des nouveaux sons à la banque de sons, de modifier l’association sons – couleurs/mine et de régler la façon dont les caractéristiques des mouvements réalisés avec le crayon (pression, vitesse, courbure,…) vont agir sur l’échantillon sonore.
Le dispositif permet ainsi de détourner de leur but premier les gestes du dessin et de les utiliser à des fins de création sonore.

Caractéristiques techniques

  •   Contrôleurs gestuels : tablette-écran pour l’interface de dessin ; périphérique avec boutons paramétrables pour interface de contrôle des paramètres du dessin (dans l’exemple, une percussion électronique)
  •   Processus sonores : Programme développé par Blue Yeti basé sur la synthèse granulaire

 

Toutes les dates

21 novembre 2007 :
14 h 30 -> 17 h 30
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.