La transmission des savoirs : pour une anthropologie historique

Modalités d'accès
Accès libre

Conférence de Christian Jacob, directeur d’études à l’Ehess, directeur de recherche au CNRS, UMR 8210 Anhima (Anthropologie et histoire des mondes antiques), université Paris Diderot.- Paris 7.

Comment les savoirs peuvent-ils circuler dans une société, traverser le temps et l’espace, passer d’une langue ou d’une culture à l’autre ?
Les idées, les connaissances, les techniques, les concepts ne sont pas immatériels et ne se transmettent pas par la seule force de leur contenu, de leur vérité, de leur scientificité. Ils doivent être portés par des acteurs, individuels ou collectifs, voire institutionnels, qui les incarnent et peuvent les exposer et les enseigner à d’autres. Ils peuvent aussi être matérialisés dans des objets, dans des dessins, dans des discours confiés à la mémoire et à l’oralité ou fixés par l’écriture.
Étudier la transmission des savoirs, c’est porter attention à ces personnages particuliers que sont les passeurs et les transmetteurs, à ces objets singuliers que sont les livres et les bibliothèques où ils s’assemblent. C’est aussi observer les multiples dynamiques de la traduction, de la reformulation, de la réécriture, par lesquelles les savoirs font tradition. C’est enfin s’interroger sur le partage des disciplines et sur la manière dont les savoirs évoluent dans le temps, sur leur histoire.
De Socrate aux maîtres spirituels de l’Himalaya, de l’historien grec à Wikipedia, du médecin à l’ingénieur, du maître d’école à l’architecte, la transmission des savoirs et des sagesses suit des scénarios multiples, miroirs des cultures et des sociétés qui les produisent et les reçoivent.
Je me propose, dans ce séminaire, de formuler quelques hypothèses de travail sur ces personnages, ces dispositifs, ces pratiques qui nous permettent aujourd’hui encore de lire Homère ou Confucius, de penser avec Aristote, de calculer avec Euclide ou Archimède, de prendre notre place dans la généalogie des multiples savoirs qui sont parvenus jusqu’à nous.

 

Enregistrement :

Toutes les dates

17 janvier 2012
18 h 30 -> 20 h 30
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.