L’adolescence : une maladie ou une « classe dangereuse » ?

Modalités d'accès
accès libre

Conférence débat avec la participation de Ludovic Gicquel, professeur de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent au Centre hospitalier Henri Laborit :  « l’adolescence, une maladie ?» ; de Loïc Le Minor, ingénieur de recherche GRESCO (Poitiers) ; Nicolas Palierne, ingénieur d’études GRESCO (Poitiers) : « Les alcoolisations des étudiants: nouveau danger ou panique morale ? »

Dès l’antiquité, on trouve aussi bien chez Platon que chez Hippocrate la distinction d’une période intermédiaire entre l’enfance et l’âge adulte. De leur côté, les anthropologues nous ont appris l’universalité des rituels de passage autour de la puberté.

Il semble que pour la France, c’est la deuxième moitié du XIXème siècle qui donne à l’adolescence sa signification moderne et forge la classe d’âge adolescente. Dès lors, elle apparaît comme un objet d’inquiétude, de savoir et de conquête (à l’époque convoitée concurrentiellement par les églises et par l’Etat).

Quelle est en 2013 l’actualité de ces préoccupations ?

Nous proposons un débat sur deux axes :
— Le médical et en particulier le psychopathologique.
— Le sociologique, avec un questionnement commun sur l’articulation entre le normal et le pathologique.

 Soirée organisée en partenariat avec Aspes (Accès aux soins, perspectives et enjeux de la santé).

Toutes les dates

4 décembre 2013
20 h 30 -> 22 h 00
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.