Less playboy is more cowboy

Modalités d'accès
Programmation, horaires et tarifs sur confort-moderne.fr

Festival du Confort Moderne.

Vendredi 22 septembre à partir de 19h

Projection de HD Steak de Charlie Malgat, 2016, 10 minutes

HD Steak est une nouvelle matière « viande » comestible, inventée en laboratoire. Elle n’est pas d’origine animale. Dans la vidéo Monocellular Spleen, cette matière étrange et inquiétante prend vie et exprime, dans un long poème mélancolique, ses peurs et ses désirs. Charlie Malgat, née à Bergerac en 1990 est diplômée de l’ENSBA de Paris. Elle participe en 2013 à un programme d’échange avec l’Université de Columbia à Chicago qui lui permet d’approfondir ses connaissances en matière de direction d’acteur et d’effets spéciaux. En 2015, elle est résidente au Google Art Institute à Paris. Ses films sont une documentation d’expérimentations futuristes et technologiques.*

Vidéo diffusée  avant chaque concert au Lieu multiple.


Concert / Don’t Dj

Littéralement, sa musique acéphale pourrait vouloir dire qu’elle s’adresse à, ou qu’elle est produite par un monstre sans tête mû par ses seuls réflexes. Dans ses créations électroniques, minimalistes, répétitives et exotiques, Don’t DJ bouscule en effet notre sens de la perception à grands coups de rythmes arythmiques, de mélodies dissidentes et de structures amorales. Pourtant, dans sa 4ème dimension musicale, le plaisir de se perdre est immédiat, comme un réflexe qu’il serait inutile de vouloir dominer.

Au planétarium.

dontdj.tumblr.com


Concert / Descendeur

Quand Arno Bruil vous annonce : en ce moment, je suis entre l’eurodance et le power electronics, on est en droit de s’attendre à de vertigineux sommets sonores. Celui que l’on peut entendre dans France Sauvage, Femme ou aux côtés de Pauvros, Costes et consorts, revient à Poitiers sous le nom de Descendeur. Comme s’il s’apprêtait à escalader les terrains escarpés de son biotope sonique où bourdonnent les espèces les plus folles, des vents électriques et farouches et les vagues colorées de la liberté.

Au planétarium.

 

Samedi 23 septembre à partir de 14h30

Projection de Donna Haraway : Story Telling for Earthly Survival de Fabrizio Terranova, 121 minutes, 2016

Story Telling for Earthly Survival est un singulier portrait filmé de Donna Haraway, philosophe et enseignante à l’Université de Californie, qui a écrit de nombreux ouvrages et essais sur la biologie, le féminisme, la politique. Elle est l’auteure du Manifeste Cyborg (1991), texte fondateur du cyber-féminisme et source inépuisable d’inspiration pour les artistes. Loin des codes du documentaire classique, le film présente Haraway chez elle, avec sa chienne, dans sa cuisine, son bureau, dans son jardin. Il montre comment Haraway construit sa pensée à partir de son environnement. Et à mesure qu’il avance, les jeux d’incrustation se multiplient et le film gagne en étrangeté. Fabrizio Terranova est cinéaste, programmateur culturel, dramaturge et professeur à l’École de Recherche Graphique à Bruxelles où il dirige le Master Récits et Expérimentation/Narration Spéculative.

Projection suivie d’une rencontre avec Fabrizio Terranova.

 

Concert / Yonatan Gat

Quand on voit Yonatan Gat pour la première fois, on a tout de suite envie que ça recommence. Tellement dense, tellement bon qu’on tend direct l’autre joue. Au lendemain de son concert dans l’auditorium du musée, vous pourrez donc prendre une deuxième claque devant le « meilleur guitariste de NY » selon Village Voice en 2013. Son power trio, le plus farouchement inventif du moment, sera sur le parvis du lieu multiple dès 17h30 si le ciel est clément. Gratos. Less is more & more & more…

Parvis du Lieu multiple.
yonatangat.com

 

Concert / Zaireeka

Il y a presque pile 20 ans sortait cette pièce maîtresse des Flaming Lips, trop rapidement oubliée. Zaireeka est un album composé de 4 disques qui peuvent s’écouter indépendamment ou simultanément. C’est cette dernière option que nous allons choisir, la simultanéité. 42 minutes de psychédélisme, d’onirisme et d’orgie sonore à partager en octophonie.

Parvis du Lieu multiple.

 

Projection d’un film de Chloé Delarue, 2017, 60 minutes

Chloé Delarue, née à Le Chesnay (FR) en 1986, vit et travaille à Genève. Elle est diplômée de la HEAD, Genève, après une formation à la Villa Arson à Nice. Elle travaille dans le champ de la sculpture, de la vidéo et de l’installation. Son projet Toward A Fully Automated Appearance (TAFAA) regroupe ses expositions depuis 2015. Elle explore l’imaginaire des nouvelles technologies, et des corps-machines qu’elles produisent. Elle a développé un vocabulaire formel et matériel dont les éléments (peaux de latex, néons, tuyaux) sont recyclés à chaque exposition. Tournée en Chine à l’été 2017, sa nouvelle vidéo s’intéresse à la production de certains outils technologiques (smartphones, ordinateurs), ainsi qu’à leur fin de vie.

Au Lieu multiple avant le concert de LpLpo.

 

Derby derby

Trio instrumental pour une musique radicale, délivrée par une basse minimaliste, une batterie répétitive et une trompette électrifiée. Obsession du rythme, bourdon et dilatation du temps… Derby Derby s’engouffre dans une danse terrienne et circulaire.

Au planétarium.

derbyderbyband.blogspot.fr

Sourdure

La voix qui porte, le violon qui tire, l’électronique qui entoure et le rythme aux pieds qui fait avancer sont les personnages de cette fiction sonore composite. L’histoire se passe en Auvergne, où Sourdure s’attaque à l’immense friche de ses traditions musicales et orales. Il choisit l’approche frontale, dans la posture du chercheur en quête de failles potentielles où glisser ses conflits d’échelle rythmiques et autres asymétries textuelles et mélodiques. De quoi voir chanter les volcans quelques millénaires de plus.

Au planétarium.

sourdure.bandcamp.com

 

En partenariat/coproduction avec le Musée Sainte Croix et le Lieu multiple/EMF.

Programme complet, horaires et tarifs sur confort-moderne.fr

 

 

Toutes les dates

22 septembre 2017 -> 23 septembre 2017
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.