Long mourir ou mourir vite : temporalités contrastées

Modalités d'accès
Accès libre

Conférence de Catherine Le Grand-Sébille, docteur en ethnologie et anthropologie sociale, maître de conférences en socio-anthropologie de la santé à la faculté de médecine Henri-Warembourg, Lille 2.

Que faire et que dire du temps qui dure, du temps qui reste ? A contrario, nous envisagerons aussi le temps qui manque dans les morts violentes.

Soirée organisée par Jalmalv (Jusqu’à la mort, accompagner la vie).

Enregistrements :

 

Toutes les dates

31 mars 2015
20 h 30 -> 22 h 30
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.