Petites scènes intimes

Spectacle duo de danse avec Nelly Fuzeau et Dany Beltran. « Ces deux femmes se ressemblent-elles ? Elles ont sans doute des joies, des colères, et des soupirs en commun. Elles ne peuvent se parler car elles ne possèdent pas le même langage. »

plqauette-copiepsi.jpg

Ces deux femmes se ressemblent-elles ?
Elles ont sans doute des joies, des colères, et des soupirs en commun.
Elles ne peuvent se parler car elles ne possèdent pas le même langage.
Le langage des corps devient leur langue des signes ainsi elles se soutiennent dans leur déplacement personnel.
Elles se soutiennent dans leurs déplacements, c’est ainsi que le langage des corps devient leur langue des signes.
L’une parle, l’autre pas.
L’une entend, l’autre pas.
L’une danse, l’autre possède des difficultés motrices.

Attitudes incertaines, déséquilibres, doutes, elles se délectent à recevoir une partie du corps de l’autre sentant que quelque chose les amuse.
Sans mot, sans explication elles se touchent, se repoussent, se cherchent mais toujours avec une conscience aigue que les segments de l’autre pourraient se briser détacher sur le sol…

A y regarder de plus près……
Un dos cassé se déploie avec lenteur mais non sans force. Un bras qui n’obéit pas à la commande du sujet. Une tête qui ne peut s’arrêter d’osciller .Cette femme danse dans sa totalité et sa fragilité provoque le déséquilibre intérieur de l’autre.
Dans ce corps à corps elles se confrontent à leur image et déforment de leur rencontre les images reçues.

Un rêve pour chacune d’elle se déploie sur la scène.
Le rêve d’être princesse s’engouffre dans ces images de femmes.
L’illusion d’une scène et le miroir se casse pour n’envoyer que des images inversées.
Les insignes des silhouettes cachent les ressentis mais leurs danses viennent d’un désir profond retenu depuis la nuit des temps. Ainsi s’affiche la magie d’une danse entre deux femmes qui a priori tout sépare.
Pourtant elles se ressemblent
Porté par l’ECM en partenariat avec le Service Culturel de l’université de Poitiers dans le cadre de l’opération « A chacun son corps » et en coproduction avec l’Association pour le développement des rencontres artistiques et sportives dans le cadre des spectacles accessibles aux publics empêchés (en tant que publics spectateurs, lecteurs, mais aussi acteurs).

Entrée libre en salle galilée

Jauge limitée à 80 personnes

Début du spectacle à 20H Pot d’accueil du spectacle à 21H

Toutes les dates

13 mars 2008 Salle polyvalente : 17230 MARANS
20 h 00 -> 23 h 00
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.