La Nature en ville : quels services – Tome 2

Sous la direction de Jean Louis Yengué et Amélie Robert

42 auteurs, de champs disciplinaires variés (écologues, géographes, urbanistes, aménageurs, architectes, paysagistes, économistes, sociologues, agronomes, informaticiens, juristes) de différentes nationalités, chercheurs mais aussi professionnels ont rassemblé leur réflexion dans cet ouvrage, décliné en deux tomes. Leur objectif est de questionner les relations que les citadins entretiennent avec les écosystèmes, surtout les espaces végétalisés, présents en ville, sans se borner aux seuls bienfaits de la nature, en intégrant aussi ses méfaits. L’entrée privilégiée est celle des services au sens large, intégrant plus particulièrement la notion de services écosystémiques. Là se situe l’apport ma- jeur de cet ouvrage : un regard pluridisciplinaire et critique, parfois distancé, porté sur une notion désormais largement répandue chez les spécialistes, les chercheurs, mais aussi chez les praticiens et tous ceux qui ont en charge la gestion urbaine. C’est à ce public diversifié que s’adresse cet ouvrage, avec l’ambition de lui donner des clés de lecture, pour mieux comprendre la complexité de cette notion, ses implications, ses enjeux, sans omettre ses limites. En matière de services écosystémiques, l’approche qui prédomine est l’évaluation, qui peut prendre différentes formes. C’est à cette question que les auteurs de ce second tome se confrontent, portant parfois un regard critique, proposant aussi de nouvelles voies d’évaluation. Ces innovations font la part belle à l’hybridation entre des approches souvent cloisonnées (économiques, écologiques, sociales) et à l’implication de tous les acteurs territoriaux. En privilégiant de telles méthodes, intégratives, les services écosystémiques pourront être plus fortement mobilisés dans le cadre de l’aide à la décision. Ce tome va plus loin encore et propose des pistes pour imaginer la place et les formes que pourra prendre la nature dans la ville de demain.

Jean Louis Yengué est professeur de géographie à l’université de Poitiers et directeur du laboratoire RURALITES et de la fédération de recherche TERRITOIRES.

Amélie Robert est géographe, chargée de recherche à l’UMR CITERES (CNRS/ Université de Tours).

Version imprimée

  • Prix :    Achat en ligne
  • ISBN (imp) :
  • Date de parution : février 2024

Version numérique

Aucune version numérique disponible