Programme 2015-2016 d’Histoire des sciences et des techniques & des sciences de l’homme

Actualisé le 20 décembre 2015 à 16 h 17.
Modalités d'accès
Voir le programme

Innovation vs Histoire des Sciences ?

À un moment où le mot innovation est employé à l’envie et jusqu’à l’outrance, on est en droit de se demander quelle réflexion en guide les chantres. Plus particulièrement, quel recul ont-ils par rapport à ce nouvel avatar de notre société moderne pour imposer un tel diktat. Si l’histoire et l’histoire des sciences avaient une chose, et une seule, à dire, ce serait bien dans le domaine des innombrables mutations que nos sociétés ont pu connaître. Au cœur de ces moments, les ruptures techniques ont toujours été essentielles, mais bien avant elles, ce sont les ruptures invisibles, celles de la pensée, qui ont permis l’émergence de nouvelles donnes. Cette mise en perspective, ce droit au regard décalé et prenant de la hauteur, c’est ce que le pôle d’histoire des sciences de l’Espace Mendès France a toujours voulu promouvoir. Cette approche n’est pas l’apanage d’une minorité de férus d’histoire et d’érudits, elle est au point focal d’une multitude de processus que le plus grand nombre devrait venir partager. En ouvrant les conférences et les journées d’étude au public, l’EMF renforce ainsi son rôle d’acteur d’une culture où sciences et humanité se rejoignent. Si le cycle 2015/2016 illustre ce propos, il va même encore plus loin, permettant de mobiliser des réflexions croisées sur la littérature et les sciences, les techniques et les courants de pensée. Ce cycle explore ainsi ces terrains trop souvent disjoints, rappelant les contributions déterminantes des sciences arabes, convoquant ainsi la figure de Roland Barthes et évoquant Einstein, et leur rapport au monde et aux sciences. Le patrimoine est bien sûr évoqué, mais « autrement ». En nos temps de conflits régionalisés afin d’évoquer la destruction du patrimoine comme arme de guerre, tout comme les médias, patrimoine de demain, qui construisent dans notre sphère privée les représentations collectives d’un futur incertain. À ce titre le numérique n’est pas le moindre des champs qui mérite une attention particulière, et c’est ce qui sera fait. La culture scientifique est avant tout une façon de penser un regard sur le monde, regard qui dirige et conduit la mise en œuvre d’actions à venir. L’actualité y est présente, mais il convient de s’en détacher en mettant en lumière ces questions d’aujourd’hui, parfois obsédantes et sidérantes, trop souvent exacerbées par l’impact émotionnel des images, mais qui sont les questions de toujours. L’identité, les migrations qui bousculent et transforment, les questionnements sur l’espèce, le genre, la race, notre origine biologique et culturelle, l’autre face à soi… Autant de sujets à poser à un moment où « confusion » est le terme le plus approprié pour qualifier notre époque. L’année d’histoire des sciences que vous propose l’EMF est résolument tournée vers le partage, elle est la marque de fabrique d’un collectif au service de la connaissance. Y contribuer par une présence active est une marque, celle d’une démocratie locale vive, qui se donne les moyens de sortir du fonctionnel pour mieux en être le guide.

Didier Moreau
Directeur de l’Espace Mendès France

Télécharger le programme.

 

Publié par Justine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.