L’EMF à l’international – Des nouvelles du projet OIPULES

Actualisé le 18 février 2016 à 8 h 34.

Dans le cadre du programme TEMPUS IV (2007-2013) «modernisation de l’enseignement supérieur», le projet OIPULES, financé par la Commission Européenne et coordonné conjointement par l’université de Poitiers et le bureau Moyen-Orient de l’AUF, a permis la création de deux dispositifs innovants dans les établissements du Moyen Orient impliqués*, à savoir :

Le site web interactif « Bokrajobs » à destination des lycéens et des étudiants
La mise en ligne dans chaque pays de ce site web interactif permet d’informer sur les filières de formation existant dans chaque institution partenaire, sur les métiers disponibles dans chaque pays et établissant une correspondance précise entre chaque filière et ses débouchés professionnels, dans deux secteurs qui sont les sciences et l’économie-gestion-finances.

La création d’un centre des métiers dans les 11 établissements concernés*
Directement inspirés de l’expérience de l’Espace Mendès France de Poitiers, centre de culture scientifique régional, ces centres sont un endroit de rencontres entre le monde universitaire et le monde professionnel. Les différents publics (les étudiants, les personnels des universités, les représentants des entreprises) qui se croisent dans les centres des métiers, apprennent à se connaître, à dialoguer ensemble pour faire avancer la problématique de l’insertion professionnelle.

Il faut préciser que l’Espace Mendès France (EMF) est à l’origine du premier centre des métiers en partenariat avec la faculté des sciences (UFR Sciences) de l’université de Poitiers. Créé en 2000, ce lieu a servi en autre de modèle pour la conception et la mise en œuvre du deuxième dispositif du projet OIPULES. L’EMF s’est investi dans OIPULES en répondant favorablement à une demande de formation. Celle-ci a eu lieu du 30 mars au 4 avril 2014 et l’EMF a ainsi accueilli dans ses murs 22 collègues du Moyen Orient. Ce cycle de formation était destiné aux personnels dédiés à la gestion des 11 centres des métiers installés au Liban, en Égypte et en Syrie et abordait de manière concrète la mise en place logistique d’un centre ainsi que la programmation annuelle de ses activités.

Coordonné conjointement par l’Institut français du Liban et le Bureau Moyen-Orient de l’AUF, un programme de formation à la médiation scientifique a été mis en place à Beyrouth à destination de formateurs de l’enseignement secondaire libanais et de responsables des centres des métiers des universités. Dans ce cadre, Didier Moreau, directeur de l’EMF, et Mohamed Jaber, professeur à l’université de Poitiers, ont assuré du 1er au 5 février 2016, sur place, une session de formation à la médiation scientifique à destination d’une vingtaine de personnes référentes auprès du public scolaire et universitaire. De plus, deux expositions itinérantes « cerveaux et addictions » et « comment tu comptes » conçues par l’Espace Mendès France, vont circuler dès le printemps 2016 dans certains établissements scolaires et universitaires du Liban.

*Liban : université de Balamand, université La Sagesse, université Libanaise, université Saint Esprit de Kaslik, université Saint Joseph, école supérieure des Affaires.
Égypte : université du Caire, université d’Alexandrie, université Française d’Égypte.
Syrie : université de Damas, université d’Alep.

Retrouvez les photos des 6 centres des métiers du Liban : Liban photos centres des métiers web

 

Publié par Site par défaut

Chargée de mission Deux-Sèvres & Vienne. Plateforme Créativité et territoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.