[ANNULÉ] À coups de bulles et de cases. La bande dessinée et les violences faîtes aux femmes.

Modalités d'accès
Tous publics.
Accès libre.

En raison de l’épidémie du Coronavirus, la conférence est annulée.

Journée organisée par Lydie Bodiou, maîtresse de conférences en histoire antique, Herma, université de Poitiers ; Frédéric Chauvaud, professeur d’histoire contemporaine, Criham, université de Poitiers et Jean-Philippe Martin, critique de bande dessinée, Cité internationale de la bande dessinée et de l’image à Angoulême. Avec les interventions de Laurent Bihl, maître de conférences, université Paris 1 ; Sophie Bonadé, doctorante, université Paris Saclay ; Frédéric Garan, maître de conférences, université de La Réunion ; Deborah Gay, Ater, université de Toulouse 2 ; Marys Hertiman, doctorante, université Paris 8 ; Tiphaine Martin, chercheuse, université de Toulon ; Élizabeth Schulz, chargée d’enseignement, Inseta ; Olivier Szerwiniack, maître de conférences, université de Picardie et Petros Tsakaliadis, doctorant, université nationale et capodistrienne d’Athènes.

Illustration de Jacques Tardi, Polonius

Programme

9h.  Accueil

9h10. Introduction

Dévoilement

9h20. Laurent Bihl, MCF Histoire, Paris1
« L’œil était dans la tombe et regardait le câlin » : approche intermédiale du voyeur et du voyeurisme comme une forme d’agression ou de prise de contrôle du corps féminin

9h40. Marys Hertiman, doctorante, chargée de cours, centre interuniversitaire, Paris 8, Paris XIII
De l’homme ventriloque au discours des femmes dans la BD

10h. Élisabeth Schulz, chargée d’enseignement, histoire et sémiologie, INSETA
Contre les violences conjugales : quand la BD met en lumière les ténèbres.(ou II)

10h20. Débats et pause

11h. Charli Sotto, doctorant, UP et CIBDI
La bande dessinée s’approprie les violences conjugales : de la descente aux enfers à l’espoir (d’après Putain de vies (2019), Tant pis pour l’amour (2019), Touchées (2019), NEON, (2019), De Rose et de Noir (2017).

11h20. Guillaume Garnier, professeur agrégé, lycée de Montmorillon, chargé de cours, université de Poitiers
Les corps malmenés dans Adèle Blanc-Sec ?

11h40. Débat

12h. Déjeuner libre

Dénonciation

14h. Sophie Bonadé, doctorante, sociologie et LEA, Paris Saclay
Agressions sexuelles et violences contre les femmes dans les comic books super-héroïques, dénonciation du sexisme ou instrumentalisation des personnages féminins et de leurs souffrances ?

14h20. Frédéric Garan, MCF, université de la Réunion) et Pierre-Eric Fageol, MCF, université de la Réunion
Les violences faites aux femmes dans la bande dessinée de l’océan Indien : subalternité et postcolonialisme.

14h40. Tiphaine Martin, chercheuse, université de Toulon
« Toutes des Castafiores ? Violences féminines graphiques »

15h. Débats et pause

15h40. Petros Tsakaliadis, doctorant, université nationale et capodistrienne d’Athènes
Le harcèlement sexuel dans les bandes dessinées et les mangas : une approche comparative (1980-2000) (ou III)

16h. Olivier Szerwiniack, MCF, université de Picardie, UFR des Lettres
La violence symbolique faite aux femmes dans les bandes dessinées d’Hergé

16h. Débats

16h20. Mots de conclusion et présentation de la journée du 26 mars

 

Deuxième journée le 26 mars 2020 à Angoulême.
Programme .pdf

Toutes les dates

19 mars 2020
9 h 00 -> 16 h 30  annulé 
 

Informations Coronavirus – COVID-19

A l’instar des établissements culturels de la ville et de la communauté urbaine de Poitiers, le bureau de l’Espace Mendès France a décidé de fermer l’établissement à compter du samedi 14 mars 2020 jusqu’à une date indéterminée. La programmation est suspendue, reportée voire annulée. Les billets pris à l'avance pour des activités prévues sont remboursables sur demande en envoyant un mail à contact@emf.fr ou via ce formulaire. Consultez notre page actualisée en fonction de l'évolution de la crise sanitaire en cours et des mesures prises.