De la conversion au judaïsme à la question du pluralisme religieux. La construction d’un objet sociologique

Modalités d'accès
Accès libre

Conférence de Sébastien Tank, chargé de recherche CNRS, membre titulaire du CEIFR, Centre d’études interdisciplinaires des faits religieux, EHESS.
La question des conversions est pour le judaïsme en apparence assez paradoxale. D’un côté, le nombre de personnes converties chaque année au judaïsme ne dépasse le nombre de un converti par an pour 100 juifs (environ 10 000 conversions annuelles, dont 4 000 en Israël et environ 6 000 aux États Unis). Mais d’un autre côté, la question de savoir qui accepter à la conversion, et surtout de savoir qui est habilité à convertir, est sans doute l’une des plus conflictuelles que connait aujourd’hui le judaïsme.
L’hypothèse que nous proposerons est la suivante : les politiques institutionnelles de conversion ne visent pas tant à faire de bons convertis qu’à définir plus largement une « politique de l’identité » dont les enjeux sont multiples : lutter contre les mariages mixtes et clarifier les frontières de l’identité juive quand environ la moitié des juifs de diaspora choisissent leur conjoint en dehors du groupe ; réaffirmer l’autorité rabbinique dans un contexte de distanciation croissante de la majorité des juifs vis-à-vis des prescriptions religieuses ; réaffirmer la centralité de l’orthodoxie au sein d’un champ religieux marqué par une pluralisation et une concurrence croissante pour la maîtrise des biens juridiques du judaïsme.
Travailler sur les conversions au judaïsme, ce n’est donc pas seulement travailler sur les logiques d’identification qui conduisent des non juifs à vouloir devenir juifs. C’est aussi travailler sur les enjeux politiques et religieux liés à la pluralisation des références identitaires du judaïsme contemporain et, en retour, sur les conséquences qu’ont ces mêmes enjeux politiques et religieux sur les logiques d’identification des juifs contemporains.
Cycle de conférences organisées en partenariat avec le laboratoire Migrations internationales : Espaces et Sociétés (MIGRINTER, UMR 6588 CNRS-Université de Poitiers).

Enregistrement

 

Toutes les dates

7 novembre 2013
18 h 30 -> 20 h 30
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations Coronavirus – COVID-19

A l’instar des établissements culturels de la ville et de la communauté urbaine de Poitiers, le bureau de l’Espace Mendès France a décidé de fermer l’établissement à compter du samedi 14 mars 2020 jusqu’à une date indéterminée.
La programmation est suspendue, reportée voire annulée. Les billets pris à l'avance pour des activités prévues avant le 3 mai inclus sont remboursables sur demande en envoyant un mail à contact@emf.fr ou via ce formulaire.
Consultez notre page actualisée en fonction de l'évolution de la crise sanitaire en cours et des mesures prises.