Écrire sur la photographie, pour la photographie, à propos de la photographie ?

Modalités d'accès
accès libre

Conférence de Frédérique Chapuis, journaliste à Télérama, commissaire d’expositions.
Enregistrement

On y voit rien ou presque… On distingue bien sur cette image : entre ciel et terre, un paysage venteux en gris et noir. Sur cette autre : des passants sur un trottoir, dans une ville ensoleillée.
Au fond, que voit-on sur une photographie, à part un sujet ? Libre ensuite au regardeur de donner son opinion. Mais la mission du journaliste ou du critique (un mot qui porte à confusion) est de donner une appréciation raisonnée de l’image. En la replaçant dans un contexte historique ou esthétique… bref, il tente d’y voir quelque chose. Nous avons chacun notre manière de voir, de restituer, d’écrire. Et bien que les mots restent toujours un peu à coté de l’image, ils sont nécessaires pour donner un éclairage aux œuvres, les confronter… les aimer ou non.
Dans ce projet, je place le photographe, l’auteur, au centre. J’essaie de le rencontrer, de créer un dialogue pour saisir sa démarche. Et puis, je finis toujours un peu par parler de moi entre les lignes.
Même si on n’y voit pas grand-chose, une photographie, une exposition, un livre, ne sont pas des réceptacles neutres.
Nous pouvons, lors de cette rencontre, tenter de regarder, d’examiner ensemble où se situe aujourd’hui la photographie (qui est très consciente de son pouvoir, de ses limites), comment parler d’une seule image, de plusieurs images… pourquoi il est plus que nécessaire de le faire, dans une société saturée de visuels.

Toutes les dates

11 février 2014
18 h 30 -> 20 h 00
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.