Exclure par les droits des femmes. Le « voile », le « mariage forcé » et la « traite des femmes » en France.

Modalités d'accès
Tous publics.
Accès libre.

Conférence de Nasima Moujoud, maîtresse de conférences en anthropologie, université Grenoble-Alpes.

Les discours et les politiques qui ciblent essentiellement les « femmes de l’immigration » (migrantes, étrangères, Françaises naturalisées ou nées en France) ne cessent de se multiplier depuis le début des années 2000 en France. Les études consacrées à ce contexte accordent généralement peu d’importance aux liens entre les différentes catégories et les diverses orientations (idéologiques, législatives, etc.) qui se focalisent sur les femmes de l’immigration. Pourtant, ces orientations ont été menées simultanément dans les années 2000, particulièrement celles qui souhaitaient interdire le « voile », le « mariage forcé » et la « traite des femmes » à des fins d’exploitation sexuelle. Il s’agit de se référer à des figures de « victimes » (jeunes femmes vulnérables) qu’il convient de défendre contre des hommes et contre elles-mêmes. Ces « victimes » sont majoritairement originaires de sociétés ex-colonisées. La complexité inhérente aux orientations qui les désignent nous invite à se pencher sur ce qu’elles impliquent en termes d’exclusion et de récupération politique et institutionnelle du féminisme.

Dans le cadre des Ateliers des savoirs, femmes, migrations, engagements. En partenariat avec le laboratoire Migrations internationales : espaces et sociétés (Migrinter, CNRS-université de Poitiers).

Enregistrement

Toutes les dates

10 janvier 2019
18 h 30 -> 20 h 30
 

Informations Coronavirus – COVID-19

A l’instar des établissements culturels de la ville et de la communauté urbaine de Poitiers, le bureau de l’Espace Mendès France a décidé de fermer l’établissement à compter du samedi 14 mars 2020 jusqu’à une date indéterminée.
La programmation est suspendue, reportée voire annulée. Les billets pris à l'avance pour des activités prévues avant le 3 mai inclus sont remboursables sur demande en envoyant un mail à contact@emf.fr ou via ce formulaire.
Consultez notre page actualisée en fonction de l'évolution de la crise sanitaire en cours et des mesures prises.