Fantômas : un mythe moderne au croisement des arts

Conférence de Annabel Audureau, enseignante en expression et communication, IUT d’informatique, La Rochelle, docteur en littérature comparée et certifiée de lettres modernes, faculté des lettres La Rochelle.

Si le public du vingt-et-unième siècle ne reconnaît plus Fantômas que sous le masque de latex bleu du fantoche des films d’André Hunebelle dans les années 1960, cette postérité dissimule la portée mythologique de cet antihéros sanguinaire de la littérature populaire, né à la Belle Époque, de l’imagination fertile de Pierre Souvestre et Marcel Allain. Incarnation des peurs sécuritaires, l’« Insaisissable » vole et tue en toute impunité.
Dès 1913, la silhouette noire de Fantômas envahit les salles obscures et l’imaginaire d’artistes comme Guillaume Apollinaire, Blaise Cendrars ou Max Jacob. Mais ce sont surtout les Surréalistes qui instituent Fantômas en mythe moderne, leur ouvrant les portes d’un monde chthonien régénérateur. En 1975, Julio Cortázar renoue avec cette dimension révolutionnaire et engage Fantômas dans une lutte contre les régimes dictatoriaux d’Amérique latine. La conférence proposée vise ainsi à suivre le parcours polymorphe, tant au cinéma qu’en littérature et en peinture, de ce mythe moderne qui traversa tout le vingtième siècle et séduisit, par son énergie libératrice, les esprits d’avant-garde.

Dans le cadre des « mercredis de l’ENSIP », cycle de conférences organisé en partenariat avec Patrice Remaud, professeur agrégé de physique appliquée, docteur en histoire des sciences et des techniques, LAII-ENSI, École nationale supérieure d’ingénieurs de Poitiers.

Toutes les dates

17 octobre 2012 ENSIP - Ecole supérieure d'ingénieurs de Poitiers : 40 av. du recteur Pineau, 86000 POITIERS, France
18 h 30 -> 20 h 30
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.