Histoire de l’enseignement de la physique aux XVIIIe et XIXe à travers les collections des établissements

Conférence de Françis Gires, vice-président de l’association de sauvegarde et d’étude des instruments scientifiques et techniques de l’enseignement, chargé de la mission de sauvegarde du patrimoine scientifique des lycées, Ministère éducation nationale.

Enregistrement audio de la conférence

C’est au milieu du XVIIIe siècle que s’est développée la physique expérimentale sous l’influence de l’abbé Nollet, mais c’est la réforme de la « bifurcation » de 1852 du ministre Fortoul qui sera le point de départ d’un enseignement véritablement efficace de la physique.
Au début du Second Empire, et pendant un demi-siècle, des enseignants et des auteurs de manuels remarquables vont se succéder, former l’élite de la population et contribuer, en constituant des cabinets de physique, à ce que l’on peut considérer comme « l’âge d’or » de l’industrie française de précision.
Ce sont ces instruments scientifiques pédagogiques, d’une très grande qualité à tout point de vue, que l’ASEISTE s’attache à sauvegarder et mettre en valeur. Cette action s’est renforcée récemment par la création d’une mission au sein du Ministère de l’Education nationale.

Association de sauvegarde et d’étude des instruments scientifiques et techniques
site : http://www.inrp.fr/she/aseiste

Cycle de conférences sur les collections en Europe en partenariat avec le master littérature et arts de l’UFR lettres et langues de l’université de Poitiers.

Toutes les dates

26 novembre 2008
18 h 30 -> 20 h 30
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.