Intelligence artificielle — la dernière invention de l’homme

lundi
28
mai
17 h 00

TAP - Thêatre Auditorium de Poitiers : 1 Boulevard de Verdun, 86000 POITIERS

Modalités d'accès
Entrée libre sur inscription

Cette première conférence Université du Futur de la région Nouvelle-Aquitaine sera consacrée à l’intelligence artificielle, et à son impact sur l’économie, l’emploi, la sécurité et la santé.

L’intelligence artificielle, qui progresse à une vitesse stupéfiante, est un des grands enjeux du siècle. Si nous sommes encore à l’âge de pierre du cerveau électronique, l’IA est déjà supérieure à l’homme dans de nombreux domaines, comme les échecs, le jeu de go, ou le traitement des données.

Son évolution future, combinée à celle de la robotique et de la génétique va profondément bouleverser l’humanité et la société dans les décennies qui viennent.

Les plus grands spécialistes des nouvelles technologies, de l’éthique, de l’économie —médecins, intellectuels, élus— seront présents le 28 mai, à Poitiers, pour réfléchir à ce nouveau monde façonné par le numérique. Et répondre à la question ultime : Comment faire en sorte que ce nouveau monde reste malgré tout humain ?

Entrée libre sur inscription à https://u-futur.org/sinscrire/

Programme

Programme indicatif, n’hésitez pas à consulter le détail et l’actualisation du programme

Le programme Lycéens

Session animée par Didier Moreau, directeur de l’Espace Mendès France à Poitiers

14h Conférence L’éducation et l’orientation à l’ère de l’IA : Quels seront les métiers de demain ? Comment former des citoyens complémentaires de l’IA et des robots ?
par Emmanuel Davidenkoff, rédacteur en chef au journal Le Monde

14h40 Présentation « Pixis », une nouvelle plateforme numérique poitevine
Présentation de « Pixis » par son co-créateur Aloïs Gaborit.
Comment mieux s’orienter et mieux se connaître grâce à l’IA ?

14h50 Conférence D’homo sapiens à techno sapiens. Tour d’horizon d’une (r)évolution
par Pascal Picq, paléoanthropologue et maître de conférences au Collège de France

15h35 Entretien L’art et l’intelligence artificielle : « Un outil pour les artistes ou une automatisation de la créativité ? »
Entretien avec l’artiste Christophe Lemaitre
En partenariat avec le Confort Moderne

Le programme Grand-Public

Les débats et keynotes seront animés par Sophie Fay, journaliste et rédactrice en chef de L’Obs

17h Ouverture officielle par Alain Rousset, président du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine

17h15 Keynote Université du Futur : préparons nous à un siècle passionnant et vertigineux
par Nicolas Bouzou, economiste-essayiste, directeur-fondateur d’Asterès

L’humanité n’en est pas à sa première révolution. Les naissances de l’agriculture, de la machine à vapeur, de l’électricité ou encore de l’automobile ont été des tournants majeurs de l’Histoire. Pourquoi la révolution numérique est-elle considérée comme la plus radicale ?

17h40 Débat Intelligence artificielle, robots… : faut-il avoir peur du futur ?
avec Antoine Petit, chercheur et président du CNRS,
et Pascal Picq, paléoanthropologue et maître de conférences au Collège de France

Les nouvelles technologies dites de « rupture » (nanotechnologies, biotechnologies, IA, impression 3D…) vont bouleverser l’ordre établi dans tous les domaines. Si nous pouvons déjà en observer les conséquences économiques, civilisationnelles ou philosophiques, les plus grandes disruptions sont encore devant nous. La véritable révolution numérique n’a pas encore eu lieu… Comment saisir les opportunités et relever les défis du futur ? Comment devenir les acteurs du monde de demain ? Se dirige-t-on vers un quasi monopole des robots sur le travail ? Cette révolution est-elle une chance de renaissance pour l’Europe ?

18h30 Table ronde Médecine du futur : promesses et défis d’une révolution

avec
François Vincent, professeur agrégé de médecine et conseiller régional délégué à l’Université du futur.
Alain Claeys, maire de Poitiers et président du Grand Poitiers, spécialiste de la bioéthique et co-auteur de la loi Claeys-Leonetti relative à la fin de vie
Pierre Corvol, docteur en médecine et professeur honoraire au Collège de France

Les biotechnologies (les sciences du vivant, dont la médecine) connaissent une évolution vertigineuse sous l’effet du progrès informatique. La lecture de l’ADN est devenue une banalité, et notre capacité grandissante à le modifier à notre guise ouvre la porte à une médecine prédictive, personnalisée, et « d’amélioration » de l’humain. À long terme, cette techno-médecine encore embryonnaire pose donc des questions éthiques, qui vont bien au-delà des débats éthiques actuels sur la PMA et la GPA. Jusqu’où ne pas aller dans « l’augmentation » des capacités de l’homme par la génétique ? Quelles limites à l’hybridation entre l’homme et la machine ? Sur le plan économique, cette future « médecine des données » numériques (data driven medecine) est pleine de promesses, mais semble la cible de l’appétit des géants américains du numérique. Comment résister à la puissance financière et technologique des GAFAM ?

19h20 Pause

​19h50 Débat L’Europe, une colonie numérique américaine ?

avec
Nicolas Miailhe, chercheur sur l’Intelligence Artificielle, co-fondateur de « The Future Society » et de « The Al Initiative » à Harvard
Antoine Petit, chercheur et président du CNRS
André Pietri, directeur du fond d’investissement Jedi (Joint European Disruptive Initiative), outil de financement des start-ups spécialisées dans les nouvelles technologies

Le rapport Villani l’a souligné : une compétition mondiale pour gagner la bataille de la révolution numérique a démarré. Vladimir Poutine l’a résumé en une phrase lapidaire : « Qui dominera l’intelligence artificielle dominera le monde ». La récente embellie économique dans la zone euro ne doit pas masquer une réalité alarmante : les grandes innovations des dernières années ont été développées et monétisées hors d’Europe. La croissance issue du numérique est aujourd’hui principalement captée par les Etats-Unis et ses GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft), la Chine et ses BATX (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi), et la zone Asie-Pacifique. Aucune des dix plus puissantes sociétés du monde, tant en termes de capitalisation que d’influence, n’est européenne… Comment retrouver un esprit de conquête et créer des emplois par l’innovation ? Comment préserver notre souveraineté mise à mal par l’hégémonie US et chinoise ?

20h30 Keynote La défense à l’ère de l’intelligence artificielle
par le Général Denis Mercier, commandeur suprême de l’OTAN

À la tête de la transformation technologique de l’OTAN, le Général Denis Mercier est responsable des moyens futurs de l’Alliance Nord-Atlantique qui regroupe 29 pays. Comment l’IA peut-elle aider à prendre les bonnes décisions en matière de défense ? A quoi ressembleront les futurs conflits ?

21h Clôture

 

 

Toutes les dates

28 mai 2018 TAP - Thêatre Auditorium de Poitiers : 1 Boulevard de Verdun, 86000 POITIERS
17 h 00 -> 21 h 00