L’ingénieur à la française : naissance, développement et crise d’un modèle

Conférence de Antoine Picon, chercheur à l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées, université de Paris-Est, professeur à la Graduate School of Design, Harvard University.
Dans un livre récent intitulé de manière provocatrice « Faut-il sauver les grandes écoles ? », Pierre Veltz, ancien directeur de l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées, met en cause le modèle français de formation des ingénieurs qu’il accuse d’être trop élitiste, d’accorder une place excessive à des exercices stéréotypés au lieu de promouvoir une attitude créatrice à
l’égard des sciences et des techniques, de manquer enfin de visibilité à l’international. Sans forcément remettre en cause certains éléments clefs de ce diagnostic, la conférence cherchera à mieux cerner les spécificités, les forces et les faiblesses de l’ingénieur à la française. Elle s’appuyera pour cela sur l’histoire ainsi que sur des éléments de comparaison internationaux.

Dans le cadre des mercredi de l’ESIP. Cycle de conférences organisé en partenariat avec Patrice Remaud, professeur agrégé de physique appliquée, docteur en histoire des sciences et des techniques, LAI -ESIP .

Toutes les dates

10 décembre 2008 UFR Lettres et langues, amphi Virginia Woolf : 1 rue Raymond Cantel, 86000 Poitiers, France
18 h 00 -> 20 h 00
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.