La complémentaire santé obligatoire : un progrès pour l’accès aux soins ?

Modalités d'accès
Accès libre

Réunion publique avec Gilles Caire, maitre de conférences en économie à l’université de Poitiers,  Agnès Bocognano, directrice de la santé de la Fédération nationale de la mutualité française (FNMF) et  Gérard Hinerang, CFDT, ancien président de l’Union régionale des caisses d’assurance maladie (URCAM) Poitou-Charentes.
Enregistrement

Retrouvez également les deux présentations à cette adresse.

D’ici le 1er janvier 2016, tous les salariés bénéficieront d’une couverture complémentaire santé d’entreprise. La loi du 14 juin 2013 de sécurisation de l’emploi, reprenant les dispositions de l’accord national interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013, impose la généralisation de la complémentaire santé, collective et obligatoire. Dans un contexte où le renoncement aux soins est en forte progression et où 5 millions de Français ne disposent d’aucune complémentaire, ce nouveau droit parait aller dans le sens du progrès social. Mais tant les modalités de mises en œuvre (sélection de l’assureur, contenu et niveau des garanties, niveau de prise en charge par l’employeur, libre choix des personnes déjà couvertes par ailleurs…) que le nombre des personnes restant hors du champ de la loi (chômeurs, retraités, fonctionnaires, étudiants, non salariés…) génèrent de nombreuses interrogations. Cela interroge aussi la place future de la sécurité sociale dans la prise en charge des dépenses de santé.
Organisée en partenariat avec Aspes (Accès aux soins, enjeux et perspectives de la santé).

Toutes les dates

18 février 2014
20 h 30 -> 22 h 00
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.