Les douleurs intimes de l’homme et de la femme, brisons les tabous !

jeudi
9
décembre 2021
18 h 30

Espace Mendès France
1 place de la Cathédrale, 86000 POITIERS

Modalités d'accès
Tous publics.
Gratuit.
Sur réservation.

Table ronde du Pôle info santé avec Élodie Charrier, docteure, responsable de service Centre régional d’étude et de traitement de la douleur ; Thomas Charles, docteur, service urologie, CHU de Poitiers et Xavier Fritel, professeur, service de gynécologie obstétrique, CHU de Poitiers.

En partenariat avec le CHU de Poitiers.

Qu’est-ce que les douleurs pelviennes ?

Les douleurs pelviennes désignent toutes les douleurs qui surviennent dans la région du pelvis, ou bassin, notamment le bas ventre et la zone génitale. Elles peuvent être aiguës ou chroniques. Elles sont plus fréquentes chez les femmes en âge de procréer que dans les autres catégories de la population et sont le plus souvent liées à des causes urinaires ou gynécologiques.

Quelles en sont les causes ?

Les douleurs pelviennes ont des origines très diverses : gynécologiques, digestives, génito-urinaires, neurologiques, musculaires, etc. Chez la femme, par exemple, des causes gynécologiques sont retrouvées dans environ 50% des cas.

Parmi les causes principales de douleurs pelviennes aiguës, on trouve la grossesse extra-utérine, une fausse-couche, une salpingite (infection des trompes de Fallope), un fibrome utérin ou un kyste ovarien, une endométriose, une crise d’appendicite, une torsion testiculaire ou une prostatite aiguë.
Si la douleur survient chez un jeune sportif, il peut s’agir d’une fracture du sacrum ou du pelvis, d’une bursite ou d’autres troubles musculo-squelettiques (déchirure musculaire, etc.).

Quelles sont les conséquences des douleurs pelviennes ?

Parfois très douloureuses, les douleurs pelviennes peuvent être causées par des urgences médicales et doivent amener à consulter immédiatement. Les douleurs chroniques, quant à elle, souvent liées au cycle féminin, ont un retentissement non négligeable sur la qualité de vie des femmes. Elles peuvent aussi avoir des conséquences sur la vie sexuelle, surtout lorsqu’elles sont invalidantes plusieurs jours par mois.

Quels sont les traitements en cas de douleurs pelviennes ?

Les traitements peuvent être médicamenteux ou chirurgicaux. Chez la femme, en cas de douleurs pelviennes chroniques, un suivi gynécologique est nécessaire pour s’assurer qu’il n’y a pas de dysfonctionnements ovariens ou d’endométriose, par exemple. Si aucune cause n’est retrouvée et qu’une origine psychosomatique est suspectée, un suivi en psychothérapie pourra être proposé. Les douleurs du bas ventre et du pelvis peuvent en effet, dans certains cas, être associées à une anxiété ou à certains troubles psychologiques.

Toutes les dates

9 décembre 2021
18 h 30 -> 20 h 00