La ville et l’utopie

Modalités d'accès
accès libre

Conférence de Jean-Christophe Bailly, écrivain.

Il y a deux sortes d’utopies : celles qui produisent des modèles, considérés parfois comme définitifs par leurs auteurs – et celles qui flottent comme des vapeurs au-dessus du réel. Les unes et les autres, même si c’est pour s’en éloigner, sont intimement liées à la ville, aux modes d’être et de mal être urbains : les villes rêvent, elles rêvent continument à une autre ville dont elles seraient porteuses. La plupart de ces rêves se dissipent ou sont détruits, mais une ville qui ne rêve plus, qui n’est plus capable de tendre au-delà d’elle-même l’idée d’une forme sociale accomplie, devient une ville morte. Notre époque est-il encore capable de tels rêves ? Et si c’est le cas, alors quels sont ces rêves et comment se distinguent-ils des grands projets et des visées prospectives conçues par les agences du pouvoir politique et architectural ?

Dans le cadre de la manifestation « À chacun son utopie » organisée en partenariat avec l’Action culturelle de l’université de Poitiers.

Enregistrement

Toutes les dates

13 février 2014 UFR Lettres et langues, amphi Virginia Woolf : 1 rue Raymond Cantel, 86000 Poitiers, France
14 h 00 -> 16 h 00
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *