Le lieu, l’espace et le vide dans la physique médiévale

Modalités d'accès
Accès libre

Conférence de Joël Biard, philosophe, professeur à l’université de Tours, Centre d’études supérieures de la Renaissance, UMR 7323, université François-Rabelais de Tours-CNRS.

Enregistrement :

La physique médiévale n’a pas simplement repris la théorie aristotélicienne du lieu comme limite du corps enveloppant. Elle a aussi examiné et discuté plusieurs conceptions possibles du lieu. Ces différentes conceptions conduisent les Médiévaux à examiner l’hypothèse d’un espace abstrait des corps qui se trouvent en lui. Le concept de vide joue dans ces réflexions un rôle de premier plan. Même si le vide n’existe pas naturellement, il n’est pas purement rejeté comme ce dont la nature aurait horreur ; c’est une hypothèse théorique que l’on fait jouer tant en dehors du monde qu’au sein du monde, et dont le maniement permet d’approfondir les concepts de lieu et d’espace (y compris dans des aspects non aristotéliciens), de corps, de mouvement.
Nous examinerons quelques-uns de ces développements, notamment au cours du XIV° siècle, en voyant comment la philosophie aristotélicienne de la nature évolue sous l’effet de difficultés internes.

Toutes les dates

8 janvier 2013
18 h 30 -> 20 h 00
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.