Le partage de la connaissance, enjeu du développement des territoires

Modalités d'accès
L'entrée est libre et gratuite - inscription conseillée au 0549503308

Journée d’études organisée à l’occasion des 20 ans de l’Espace Mendès-France de Poitiers. Cette manifestation est placée sous l’égide de la Société Française pour l’Histoire des Sciences de l’Homme (SFHSH) et de la Société Française d’Histoire des Sciences et des Techniques (SFHST).  Trois sessions sont programmées : de 14 h 30 à 16 h 00 : La contribution de la culture scientifique, technique et industrielle au développement des territoires.

L’entrée est libre et gratuite mais il est cependant préférable de s’inscrire au préalable au 05 49 50 33 08.

10 h 00 – 10 h 30 Ouverture des débats

  • Mario COTTRON, Président de l’Espace Mendès France
  • Françoise MENARD, Vice Présidente du Conseil régional de Poitou-Charentes
  • Monsieur le Délégué Régional à la Recherche et à la Technologie de Poitou-Charentes
  • Jean Michel BAER, Directeur « Science, économie et société », Direction Générale de la Recherche, Commission Européenne
  • Jean-Pierre MICHEL, Responsable Recherche – Développement, Espace Mendès-France

10 h 30 – 12 h 00 La place et le devenir de la culture scientifique dans les sociétés contemporaines

Table ronde et débat introduits et animés par Alain BERESTETSKY, ancien Directeur de la Fondation 93, Conseiller de l’Espace Mendès-France

La naissance de l’Espace Mendes-France, il y a 20 ans, se fit peu de temps après celle de cette toute nouvelle venue dans le champ de l’action culturelle : « la culture scientifique et technique ». Est-ce à dire pour autant que les sociétés qui l’avaient précédé se souciaient fort peu de la science et des techniques ?
Bien évidemment non, mais leur rapport au public se posait avant tout en terme d’applications et d’éducation. Le terme « culture » a introduit quelque chose de plus subtil, de plus socialement organique, de plus léger et ludique aussi. Il a entrebâillé la porte d’une utopie ; celle d’un monde où l’écart entre le peuple et ses savants se serait peu à peu resserré, où des passerelles de compréhension et de complicité auraient été lancées entre les deux rives.
Qu’en est-il aujourd’hui ?
Comment continuer à faire culture de la science et plus largement d’un monde qu’elle nous a révélé complexe, terrifiant parfois mais aussi rempli de merveilles et de promesses ?
Certains nous parlent de désamour entre science et société. Après l’avoir encensée, le citoyen se détournerait de la science en confondant parfois les diagnostics alarmistes qu’elle formule avec le médecin qui les émet.
Même si, sur le terrain, ces remarques doivent être fortement nuancées, il y a certainement urgence à anticiper leurs effets et à remettre sur le métier la mise en culture de la science. Mais sur quelles bases, faut-il reprendre les anciens principes ou en inventer de nouveaux ?
Avant les festivités d’usage en cette année d’anniversaire, c’est une des questions que l’Espace Mendes-France se propose de commencer à défricher avec cette première table ronde d’une journée de réflexion sur la culture scientifique et technique.

Avec les interventions de :

  • Michel ANDRE, Conseiller à la Direction Générale de la Recherche Commission européenne
  • Daniel BECQUEMONT, Professeur émérite à l’Université de Lille 3, Secrétaire de la SFHSH
  • Andrée BERGERON, Maître de conférences, Palais de la Découverte, Paris
  • Muriel LE ROUX, Chargée de recherche au CNRS
  • Sabine ROMMEVAUX , Présidente de la Société Française d’Histoire des Sciences et des Techniques
  • Michel VAN PRAET, Conservateur général du patrimoine, chargé des muséums et des collections scientifiques, Inspection Générale des Musées, Ministère de la Culture

14 h 30 – 16 h 00 La contribution de la culture scientifique, technique et industrielle au développement des territoires

Table ronde et débat introduits et animés par Pascal CHAUCHEFOIN,  Maître de conférences en Economie à l’Université de Poitiers

La stratégie dite de Lisbonne, adoptée il y a maintenant une dizaine d’années et récemment validée par l’ensemble des pays membres de l’Union européenne, fait de la connaissance – la production et la valorisation de le connaissance – l’exigence première du développement des territoires européens. Innovation et intelligence économique en sont la traduction économique et sociale et constituent les principales ripostes à la concurrence et aux assauts de compétitivité des pays émergents.
Si la culture scientifique, technique et industrielle offre à tous les habitants, à toutes le générations et à tous les citoyens habitant et travaillant dans les territoires la possibilité d’acquérir plus de connaissance et la possibilité de la partager au profit d’une meilleure compréhension et d’une plus grande maîtrise du monde où nous vivons, elle représente alors un des ressorts fondamentaux du développement de ces territoires.
Comment peut être conçue et mise en œuvre cette participation au développement économique et social des territoires ? Comment peuvent être mobilisées la communauté scientifique et l’expertise technique au profit des habitants des territoires ? Comment peuvent être organisés les rapports entre la science et les citoyens en appui et au profit du développement de leur territoire ? Quels réseaux, quelles compétences, quelles structures ou quels pouvoirs peuvent être sollicités et mobilisés pour ce développement de la connaissance et de l’intelligence territoriale ?

Avec les interventions de :

  • ACEDE, Association porteuse du projet « Metallia » soutenu par la Région Nord-Pas de Calais
  • Patrick BEAUDIN, Directeur de la Société de la Promotion de la Science à Montréal
  • Jean CAUNE, Professeur émérite en Sciences de la Communication, Université de Grenoble 3
  • Jean-Paul GEHIN, Maître de conférences en Sociologie à l’Université de Poitiers
  • Hervé GUEURCE, Directeur de « Planète Sciences Atlantique »pour le projet de Maison des Sciences , Saintes , Charente-Maritime
  • Jean ROCHE, Directeur du CCSTI de la Drôme, Président de la Réunion nationale des CCSTI

16 h 30 – 18 h 00 Le rôle des universités populaires dans le développement de la « démocratie cognitive »

Table ronde et débat introduits et animés par Dominique BREILLAT, Professeur émérite en Droit à l’Université de Poitiers

Qu’elles soient citoyennes, inter-âges, de tous les savoirs ou « populaires », des « universités » créées et animées très souvent par des équipes de bénévoles et aussi très souvent accompagnées ou initiées par de « vraies » universités, les universités dites « populaires » constituent des pôles de connaissance réparties dans tous les territoires.
Quels sont leurs missions et quels sont leur objectifs ?
Ces « universités » peuvent-elles représenter un appui – ou un appoint – pour les habitants des territoires désireux d’acquérir une formation, un métier ou un capital de savoir pouvant les aider dans leur recherche d’un travail ou dans leur reconversion professionnelle ?
S’agit-il de contribuer au développement culturel et au renforcement de l’identité des territoires par une meilleure connaissance de leur histoire et de leur inscription dans la société contemporaine ?
S’agit-il de permettre à tout un chacun d’entre nous de participer à la définition et à la traduction politique des enjeux qui marquent le monde d’aujourd’hui ou celui de demain ?
Dans ce souci de faciliter et de mettre à la disposition de chaque citoyen – quel que soit son statut social ou quel que soit son lieu de vie – les savoirs et le capital intellectuel accumulés au cours des siècles, quel peut être le rôle des technologies de l’information et de la communication et quelle peut être la part des méthodes d’enseignement et de formation à distance ?
Comment faciliter l’accès permanent et continu à ces savoirs et à ce capital ? Comment peuvent s’adapter à cet objectif les structures traditionnelles d’enseignement et de formation (lycées, universités, organismes de formation continue…) ?

Avec les interventions de :

  • Hélène BEZILLE, Maître de Conférences en Sciences de l’Éducation, Université de Paris 8, Présidente de l’Association de recherche sur l’autoformation
  • Jacqueline JALLAIS, anciennement responsable de l’Université Inter-Ages, Université de Poitiers
  • Jean-Pierre LE GOFF, professeur de mathématiques, d’histoire des sciences et des techniques à l’IUFM et à l’IREM de Basse-Normandie, Université de Caen/Basse-Normandie
  • Marie-Danièle LENNE, Vice Présidente de l’Université citoyenne de Thouars
  • Didier MOREAU, Directeur général de l’Espace Mendès-France, Poitiers
  • Jean-Louis SCHAFF, Directeur associé, Aska , Cabinet conseil en accompagnement du changement dans les organisations
  • Auguste TEMPLIER, Président de l’Université du Pays d’ «Horte et Tardoire», Charente

Toutes les dates

28 janvier 2009 Atelier Canopé : 6 Rue Ste Catherine, 86034 POITIERS CEDEX
10 h 00 -> 18 h 00
 

2 Commentaires

  1. […] Le partage de la connaissance, enjeu du développement des territoires de 10:00 à 18:00 […]

    Répondre
  2. […] partir de 10h Le partage de la connaissance, enjeu du développement des territoires. au CRDP, rue Ste Catherine – Journée organisée sous l’égide de la Société française pour […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.