Le post-structuralisme français, une invention américaine

Modalités d'accès
accès libre

Conférence de François Cusset, professeur de civilisation américaine à l’université de Nanterre.

L’enregistrement vidéo est visible sur le site de l’Association culturelle de l’UFR lettres et langues.

Les œuvres des philosophes français de l’après-68, de Foucault à Deleuze et Derrida, ont fait l’objet aux États-Unis, à partir de la fin des années 1970, d’une réappropriation systématique sous la rubrique d’invention américaine de ‘French Theory’: importation, traduction, recontextualisation, invention d’usages politiques et de pratiques textuelles inédits sont ici les ingrédients du phénomène de transfert intellectuel transatlantique le plus important de la fin du 20e siècle. Car derrière le succès de ces textes, et les malentendus conceptuels féconds dont ils furent l’occasion, se dessine l’histoire agitée des politiques identitaires et des guerres culturelles qui déchirèrent l’université américaine, et bien au-delà, pendant le dernier quart du 20e siècle. Un cas d’école de la circulation internationale des textes et des concepts, et la première étape d’une mondialisation irréversible de la pensée critique.
En partenariat avec l’UFR Lettres et langues de l’université de Poitiers, sous la direction scientifique de Stéphane Bikialo, maître de conférences en Langue et littérature françaises et de Anne-Cécile Guilbard, maître de conférences en Littérature française et esthétique, université de Poitiers.

Toutes les dates

7 février 2012 UFR Lettres et langues, amphi Virginia Woolf : 1 rue Raymond Cantel, 86000 Poitiers, France
14 h 00 -> 16 h 00
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.