L’écriture SMS : mon ado écrit-il vraiment si mal ?

mercredi
2
octobre 2019
20 h 30

Espace Mendès France
1 place de la Cathédrale, 86000 POITIERS

Modalités d'accès
Tous publics.
Accès libre.

Conférence de Céline Combes, maître de conférences en psychologie du développement, laboratoire psychologie des Pays de la Loire, université d’Angers.

Depuis une quinzaine d’années, nos façons de communiquer ont évolué, notamment avec l’apparition des téléphones portables et en particulier celle des SMS. Les adolescents en sont les premiers utilisateurs, s’appropriant un « code » spécifique pour échanger entre eux. Ce code s’éloigne de l’orthographe conventionnelle, entrainant ainsi une inquiétude persistante d’un point de vue social tant dans le monde de l’éducation que chez les parents. Depuis plusieurs années, les chercheurs en psychologie se sont saisis de cette question et étudient la question de la relation entre l’usage de l’écriture SMS et l’apprentissage de l’orthographe conventionnelle. Les études réalisées auprès d’adolescents et de jeunes adultes montrent que la production de l’écriture SMS demande un effort pour les novices et que les utilisateurs plus experts sont capables d’adapter leur style d’écriture en fonction du destinataire de leur message. Ainsi, les adolescents utilisent massivement l’écriture SMS avec leurs amis mais sont en mesure de revenir à une écriture conventionnelle avec leurs parents ou des adultes de façon plus générale. D’autres recherches ont montré qu’il est nécessaire d’avoir un bon niveau en orthographe pour pouvoir « jouer » avec les sons de la langue et ainsi modifier les mots. Les adolescents qui produisent le plus de textismes sont des adolescents possédant un bon niveau en orthographe conventionnelle au préalable. Les résultats des études scientifiques récentes sur cette question seront présentés pour tenter d’expliquer la façon dont les adolescents se saisissent de cette forme de communication qui leur est propre.

Dans le cadre de l’exposition Mise à jour – Apprendre à l’ère numérique.

Toutes les dates

2 octobre 2019
20 h 30 -> 22 h 00