L’émergence de l’acoustique physique au début du 17e siècle : Galilée, Mersenne, Bacon

Conférence de François Baskevitch, ingénieur en traitement du signal audio (Télécoms Lille), doctorant, histoire des sciences, université de Nantes.

En partenariat avec l’association Shadoc de l’université de Poitiers, dans le cadre du colloque « Accords et à cris. Etudes pluridisciplinaires sur la sonorité », qui se tiendra mercredi 5 (à partir de 14h30) et jeudi 6 décembre à la MSHS de l’université de Poitiers.

Jusqu’au début du 17e siècle, l’étude des sons est envisagée du point de vue strictement musical. On parle d’intervalles, de gammes et de consonances. On a alors peu de connaissances sur ce qu’est le son, comment il est produit, comment il se propage. On ne sait pas ce qu’est une vibration.

Le mouvement scientifique européen qui se constitue à cette époque s’intéresse aux phénomènes sonores et quelques savants observent, expérimentent et échafaudent des hypothèses. Galilée, Marin Mersenne et Francis Bacon ont abordé ce sujet et établi quelques notions fondatrices de l’acoustique

Toutes les dates

13 novembre 2007
18 h 30 -> 20 h 30
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.