Les débats actuels sur la procréation médicalement assistée

Modalités d'accès
Accès libre

Conférence de René Frydman, professeur émérite à l’université de Paris Descartes, médecin-consultant à l’hôpital Foch.

5 questions à René Frydman par Poitiers Magazine

Le lundi 3 décembre à 18h45, René Frydman qui a permis, en 1982, la naissance du premier « bébé éprouvette » donne une conférence aux Salons de Blossac dont le thème est Espoirs et limites de la procréation médicalement assistée.

Quels sujets aborderez-vous lors de votre conférence centrée sur les espoirs et limites de la procréation médicalement assistée ?

Je reviendrai sur les nombreux progrès qui ont été réalisés depuis 30 ans dans le domaine et notamment les découvertes sur l’infertilité des hommes et des femmes, la préservation désormais possible de la fertilité en cas de cancer… Mais j’aborderai aussi les craintes que toutes ces découvertes engendrent, sur la façon dont le progrès doit être utilisé.

La législation française doit-elle encore évoluer pour permettre à la Science d’avancer ?

Il faut passer de l’aire de l’interdiction à celle de l’autorisation contrôlée, comme c’est déjà le cas en Belgique ou en Grande-Bretagne. Cette évolution nous permettrait d’avancer notamment sur les questions liées à l’embryon.

Quels enjeux attendent les chercheurs dans les années qui viennent ?

Nous avons encore beaucoup à apprendre sur les mécanismes qui font que quelques cellules de départ permettent, neuf mois plus tard, la naissance d’un être humain. Autre question importante : qu’est-ce qui fait qu’un embryon parvient à s’implanter ou non ?

Pourquoi venir parler de tout ça devant le grand public ?

Je suis favorable à une médecine de collaboration, d’autant plus lorsqu’il s’agit de la médecine de reproduction ou de la médecine obstétrique pour lesquelles il existe une dimension très affective. Le médecin ne doit pas être le seul décisionnaire. Il faut que patients et médecins dialoguent. Et puis, j’interviens également en tant que membre du Comité national d’éthique. Il est important d’expliquer la conception sociétale et politique de la médecine.

Pourquoi une conférence à Poitiers ?

Alain Claeys a toujours été très à l’écoute et très impliqué, en tant que parlementaire, dans les questions d’éthique et de bioéthique. J’ai donc eu de nombreux contacts avec lui. C’est pour cette raison que je serai à Poitiers le 3 décembre.

Pour en savoir plus
René Frydman, professeur émérite à l’université de Paris Descartes, médecin-consultant à l’hôpital Foch.
Conférence de René Frydman le lundi 3 décembre à 18h45 aux Salons de Blossac, 9 rue de la Tranchée. Entrée libre

Toutes les dates

3 décembre 2012 Salons de Blossac : 9 Rue de la Tranchée 86000 Poitiers
18 h 45 -> 20 h 45
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.