Musique et mathématiques

Conférence illustrée avec des extraits musicaux, avec Alain Baldocchi, altiste, 1er prix du Conservatoire national supérieur de Lyon, professeur au Conservatoire de Rennes et Laurent Mazliak, docteur en mathématiques, maître de conférences à l’université Paris VI.

Depuis des siècles, science et musique entretiennent des liens étroits aussi bien à travers l’étude et l’analyse du phénomène sonore que par la manière dont différentes cultures ont traité le problème de l’organisation des sons.
Dans la musique occidentale, les oppositions et conflits qui ont pu apparaître entre les caractéristiques physiques de l’émission des sons et les manières nécessairement restrictives de les ordonner dans une construction intelligible ont été l’occasion de poser des problèmes féconds. Ainsi, il a par exemple fallu faire face au célèbre problème du tempérament : comment choisir la répartition des douze sons d’une octave pour permettre la meilleure circulation possible des modulations en évitant des différences structurelles trop marquées entre tonalités.
L’exposé fera une présentation de ces problèmes en expliquant sommairement les principaux aspects du phénomène sonore à travers l’exemple des cordes vibrantes et en présentant comment se sont construits sur eux les principes de l’harmonie. Il sera illustré par une composition de Gyorgy Ligeti, « Hora Lunga » pour alto solo, où le compositeur joue sur les ambiguïtés entre résonnances naturelles, qui sera présentée et exécutée par l’altiste Alain Baldocchi, premier Prix du CNSM de Lyon.

Toutes les dates

13 octobre 2007 :
20 h 30 -> 22 h 30
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.