Nos microbiotes : nous sommes tous microbiens

Conférence de Christophe Burucoa, professeur responsable du laboratoire de bactériologie-hygiène, CHU de Poitiers, EA 4331 LITEC, université de Poitiers.

Le microbiote humain est un vaste sujet de découverte très récente et pour lequel les connaissances évoluent  très vite suivant les progrès technologiques que vit le monde du séquençage à haut débit. L’importance de cet univers bactérien que nous hébergeons, qui nous accompagne dans notre vie, et qui nous aide à vivre est prépondérante. Il y a plus de micro-organismes en nous que de cellules humaines. De nombreux axes de recherche émergent et questionnent sur les relations entre les perturbations de notre microbiote et des maladies jusque là inexpliquées. L’utilisation des outils de séquençage haut débit nous permet aujourd’hui de nous rendre compte que les études du 20ème siècle basées sur la culture, même en optimisant au maximum les conditions de culture, ne permettaient d’explorer  que 20% des bactéries qui nous colonisent. Les données issues du séquençage haut débit nous montrent que nous n’observions que la partie émergée de l’iceberg bactérien et que 80% des bactéries de notre microbiote sont non cultivables et uniquement détectées grâce à leur séquence : un monde s’ouvre à nous et à notre curiosité scientifique.

Chacun des sites de notre corps correspond à une niche écologique spécialisée et caractérisée par ses propres consortia microbiens, des dynamiques communautaires différentes et des interactions étroites avec les tissus. Le plus étudié des microbiotes humains est le microbiote intestinal. Chaque microbiote intestinal individuel est un écosystème complexe dont les composantes microbiennes sont en équilibre dynamique. Les liens de causalité entre composition/structure microbienne du microbiote intestinal et pathologies sont souvent suggérés, pas encore vérifiés et les résultats sont parfois contradictoires. Le déséquilibre du microbiote ou dysbiose doit-elle être considérée comme la cause ou le témoin de la maladie ? Quelle que soient nos interrogations actuelles, le monde du microbiote s’ouvre à nous : les séquenceurs sont de moins en moins chers, les techniques de plus en plus accessibles. Ces opportunités vont permettre le développement de la recherche clinique dans ce domaine et on peut s’attendre à des avancées majeures dans la prise en charge de plusieurs maladies pour lesquelles la greffe de microbiote représente une nouvelle voie thérapeutique.

Dans le cadre des Amphis du savoir, en partenariat avec la faculté des sciences fondamentales et appliquées de l’université de Poitiers.

inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/microbiote-intestinal-flore-intestinale

 

Toutes les dates

20 mars 2019 UFR DROIT - Amphi 501 ou 502 : 2, rue Jean Carbonnier 86073 Poitiers
14 h 00 -> 16 h 00