Pourquoi se référer au passé ?

jeudi
28
mars 2019
14 h 00

UFR de droit - amphi 400, campus de l'université de Poitiers
40 av. Recteur Pineau, 86000 POITIERS, FRANCE

Modalités d'accès
Tous publics.
Accès libre.
Cette conférence est présentée avec un autre intitulé Du temps des possibles ou de l’utopie au triomphe des idéologies ou des dystopies dans le cadre des conférences de l’Université Inter-Âges.

Conférence de Michèle Riot-Sarcey, historienne, professeur émérite des universités, Paris VIII. Elle a publié de très nombreux articles, notamment sur l’utopie, le genre, la démocratie, l’histoire politique, Walter Benjamin et l’histoire, et plusieurs ouvrages sur les mêmes thèmes, auxquels s’ajoutent une dizaine de livres collectifs qu’elle a dirigés. Son champ de recherche aujourd’hui s’étend au XXe siècle, tout en poursuivant une réflexion autour de l’écriture de l’histoire.

Construction de mythes, évocation d’un âge d’or, interprétation à des fins de propagande… Quand le passé est convoqué, c’est souvent pour légitimer, figer et déformer des moments d’histoire, dont l’usage au présent vise à servir une cause. Cet ouvrage, fruit d’un travail collectif mené depuis plusieurs années, tente de penser une autre relation au passé à l’aide de la notion de « référence » : il s’agit de saisir la façon dont le passé est parfois « réactivé » par des sujets qui se le réapproprient. Moteur d’action et opérateur de pensée, ce passé dynamique, inachevé, subsiste en effet dans les mémoires « souterraines » d’un collectif, où, à la fois rêvé et perdu, il attend son actualisation.

 

Toutes les dates

28 mars 2019 UFR de droit - amphi 400, campus de l'université de Poitiers : 40 av. Recteur Pineau, 86000 POITIERS, FRANCE
14 h 00 -> 16 h 00