Profils illustres – revers de médailles. L’invention de la numismatique aux XVIe et XVIIe

Conférence de Jean Hiernard, professeur d’histoire ancienne, équipe HERMA, université de Poitiers.
Les monnaies, ces petits objets banals – lorsqu’ils n’étaient pas faits d’or – que l’on nommait autrefois « médailles », surgis en grand nombre sous le soc du laboureur ou la pioche du terrassier, ont nourri, à la Renaissance et à l’âge baroque, les rêves et les convoitises des humanistes, des papes, des princes et des bourgeois, qui les ont recherchées, dans toute l’Europe, pour en garnir leurs cabinets de curiosités et leurs médailliers. La plupart des grandes collections numismatiques actuelles remontent d’ailleurs à cette époque.
La monnaie constituait en effet le lien le plus concret, le plus abondant et le plus évocateur avec une Antiquité que l’on prétendait faire revivre. Elle venait, au sens propre, illustrer l’histoire racontée par les manuscrits. Les princes purent même, grâce aux monnaies, ressembler à des empereurs romains, et y puiser une bonne part de leurs emblèmes et symboles. Parallèlement naquit une science discrète, complexe, fondamentale, auxiliaire de la « grande » histoire et toujours vivante, la numism

Cycle de conférences sur les collections en Europe en partenariat avec le master littérature et arts de l’UFR lettres et langues de l’université de Poitiers.

Toutes les dates

23 octobre 2008
18 h 30 -> 20 h 30
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.