Retrouver le nord – Véronique Béland

jeudidimanche
919
juillet 2020juillet 2020

Espace Mendès France
1 place de la Cathédrale, 86000 POITIERS

Modalités d'accès
Accès libre.
Visible sur le toit de l’Espace Mendès France de 23h à 23h20.

Installation lumineuse extérieure en hommage au personnel soignant.

Une lampe de phare est surmontée d’un faisceau laser pointant en direction de l’étoile Polaire ; une manière métaphorique d’appeler l’humanité à retrouver ses repères, à se réorienter collectivement dans des valeurs plus justes. Chaque soir, pendant une durée définie, la lumière du phare émet des signaux codés en morse, qui correspondent à des messages collectés auprès des soignants et du personnel hospitalier : une façon de leur rendre hommage en leur offrant la parole : une parole créatrice et remarquable. L’usage du morse lumineux, un langage international utilisé principalement en cas de détresse, vise à souligner l’urgence de la situation, la nécessité d’une prise de conscience collective.

La lumière du phare émettra des signaux codés en langage morse qui utilise le « point » et le « trait »  comme support. Ainsi le mot bonjour s’écrit ainsi : −··· −−− −· ·−−− −−− ··− ·−·

Les pulsations du signal viendront des messages collectés auprès des soignants et des personnels hospitaliers : une façon de leur rendre hommage en leur donnant la parole et en faisant de cette expression une création artistique.L’usage du morse lumineux, un langage international utilisé principalement en cas de détresse, vise à souligner l’urgence de la situation actuelle.

Une production de l’Espace Mendès France mise en œuvre par le Lieu multiple, avec la participation du CHU et le soutien de Grand Poitiers, de la Nouvelle-Aquitaine et de la Casden.

Accès libre. Visible sur le toit de l’Espace Mendès France de 23h à 23h20.

À suivre sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram et Twitter) : #retrouverleNord

Née au Québec (Canada), Véronique Béland vit en France depuis 2010, où elle a été diplômée du Studio national des arts contemporains le Fresnoy (Promotion Michael Snow, 2010-2012). Elle est également titulaire d’une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal. 
 
Sa pratique artistique, qui gravite entre les arts médiatiques et la littérature, s’intéresse à des phénomènes insaisissables à échelle humaine, dans une tentative constante d’ausculter ce qui semble vide pour en révéler le contenu. Par divers protocoles de traduction ou de transcodage, qui convoquent à la fois les mondes de l’art et de la science, ses œuvres cherchent à faire contact entre le perceptible et l’imperceptible, d’où en jaillit une certaine forme de narration.
 
Depuis 2005, son travail a été présenté lors d’expositions individuelles et collectives au Canada, aux Etats-Unis et en Europe (France, Belgique, Allemagne, Pays-Bas, Lituanie, Espagne, Portugal). Elle a aussi été récipiendaire de nombreux prix d’excellence ainsi que de diverses subventions de recherche. Elle a également mené plusieurs résidences-missions et projets d’éducation artistique et culturelle en France comme à l’étranger. 
 
En 2014, elle a publié avec Catherine Tremblay le livre de correspondances photographiques « Elles [collectionnent] des mondes » aux éditions du Renard. Elle est aussi l’auteure du recueil de poésie « Le vide de la distance n’est nulle part ailleurs » (2016) et du livre « Malgré les collines – égarements cartographiques dont vous êtes le héros » (2017), tous deux parus aux éditions sun|sun. ​​​​​​​

https://veroniquebeland.art/Veronique_Beland/Projets.html

Toutes les dates

9 juin 2020 -> 19 juin 2020
9 juillet 2020 -> 19 juillet 2020