1ere biennale « Figures de l’interactivité » les 19 et 21 novembre

Actualisé le 12 novembre 2008 à 20 h 02.

Au début du 21e siècle les changements initiés par la cybernétique il y a cinquante ans commencent à influer sensiblement sur la place qu’occupe l’être humain sur terre. L’espace, la distance qui nous séparent des choses et d’autrui ont rétréci sans pour autant que les choses ou les êtres se manifestent dans une proximité.

Les médias, la programmation des données, l’évolution du savoir, la communication du présent et le lieu même de la présence humaine ont subi des transformations majeures qui orientent le devenir de la société. Ainsi, il est important aujourd’hui de questionner les « figures » de liaison et de séparation des groupes humains, ces «figures» historiques du lien social qui sont actuellement perturbées par l’évolution des technologies et du numérique.

L’École Européenne Supérieure de l’Image (ÉESI) assume comme établissement d’enseignement supérieur, une responsabilité pour l’analyse, la recherche, la pédagogie et pour une création artistique aptes à nous faire avancer sur la voie de ces questions fondamentales.

Ensemble avec l’Université de Poitiers et l’Université du Québec à Montréal, l’ÉESI et l’Espace Mendès-France inaugurent les 19 et 21 novembre une biennale de rencontres internationales et luridisciplinaires autour d’un champ de réflexion centré sur les «Figures de l’interactivité».

 

Publié par thierry pasquier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.