L’Université de Poitiers et l’Espace Mendès France renouvellent leur convention de partenariat

Publié vendredi 27 décembre 2013.

Ce mercredi 11 décembre, Yves Jean, président de l’Université de Poitiers, et Mario Cottron, président de l’Espace Mendès France, ont signé la nouvelle convention de partenariat entre l’Université et le centre de culture scientifique, technique et industrielle régional.

Yves Jean a rappelé que des chercheurs de l’université de Poitiers associés a des acteurs de l’éducation populaire, ont été à l’origine de l’Espace Mendès France et qu’il est donc naturel que l’université continue de soutenir le centre de culture scientifique. D’autant plus aujourd’hui que les universitaires de Poitiers sont très impliqués en tant que bénévoles dans les orientations et la programmation de l’Espace Mendès France et que l’université s’ouvre très largement aux citoyens. Dans cette dynamique, l’Espace Mendès France, que ce soit par ses activités à Poitiers comme au plan régional, est un partenaire privilégié de l’université au service de la médiation scientifique, de la valorisation de la recherche et de la mise en œuvre de débats sur les enjeux de société. Mario Cottron a insisté sur la méthode de travail et la qualité de la programmation de l’Espace Mendès France qui reposent sur les apports et la coopération des universitaires et des chercheurs ; et ce pour mener des actions à destination des publics les plus divers.

La convention prévoit donc « de conforter un partenariat avec des experts de la médiation culturelle et scientifique comme ceux de l’EMF et il est essentiel de s’appuyer sur leurs réseaux formels et informels d’ acteurs engagés dans les territoires. Les liens forts, historiques et renouvelés entre l’EMF et la communauté universitaire permettent à la fois de rapprocher le citoyen de l’université, dans un double objectif de démocratisation et de rayonnement de l’établissement, et d’offrir aux chercheurs des espaces originaux d’expression. Ce partenariat permet d’accroitre sensiblement la visibilité, l’attractivité de l’université, et de participer à la promotion de ses formations au niveau local, régional, national et international. »

Cette convention oriente les projets communs autour de trois volets de déploiement de projets ciblés, dont certa ins sont déjà expérimentés avec succès. Il s’agit également de faire émerger de nouveaux projets favori sant une meilleure compréhension, lisibilité, et attractivité, auprès des publics envisagés sur la place de la connaissance dans le développement de nos territoires.

1/ La revue l’Actualité Poitou-Charentes
Pour les années à venir il est convenu de resserrer l’ information réciproque pour rendre la revue plus proche des évolutions internes à l’Université de Poitiers et d’amplifier le potentiel de diffusion en créant une extension numérique des contenus diffusés via la revue papier tout en continuant sa diffusion classique.

2/ L’université dans la cité : accompagner les projets étudiants, ouvrir et partager la connaissance
Loin d’être un effet de mode la question de la citoyenneté au se in des universités constitue un élément moteur de leur développement. L’Université de Poitiers souhaite investir ce champ essentiel en créant les conditions favorables à une meilleure implication des étudiants dans la vie de leur uni versité ma is éga lement en favorisant les projets dans la cité, quels qu’en soient les acteurs. Cet axe de trava il s’appuie tout d’abord sur une offre commune pré existante intégrée au champ de la formation ou au champ culturel. Une approche complémentaire à l’existant doit favoriser l’ émergence et l’ accompagnement de nouveaux projets issus de la communauté uni versitaire et des étudiants eux-mêmes.

3/ L’ancrage et le rayonnement territorial
Il s’agit de contribuer au développement des relations et des partenariats entre la communauté universitaire et les territoires de Poitou-Charentes (collectivités locales, acteurs économiques et sociaux, établissements éducatifs, réseaux d’éducation populaire, etc.) en accompagnant la conception et la mise en oeuvre de programmes de diffusion scientifique et d’échanges science-citoyen. Ces actions passent par la rencontre avec les acteurs du monde éducatif, culturel mais également économique et social dans une perspective d’ accompagnement et de reconnaissance mutuelles.

Un comité d’orientation scientifique se réunira deux fois par an, à la fois pour faire le bilan de la programmation, et proposer des axes pour l’année suivante. Il sera composé des présidents des deux institutions, des professionnels de l’Espace Mendes France, des directeurs de facultés et de chercheurs.

 

 

Publié par administrateur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.