Sortie de L’Actualité Poitou-Charentes n°108 : dynamique Planétaire migrations le Principe actif

Actualisé le 23 avril 2015 à 10 h 59.

Le numéro 108, de avril, mai et juin 2015, de L’Actualité Poitou-Charentes, la revue trimestrielle éditée par l’Espace Mendès France vient de paraître.

Sommaire détaillé et vente en ligne de ce numéro.

Edito

L’art roman est au cœur d’un développement dont on sous-estime le potentiel. Contrairement à une vision fonctionnaliste des choses, ce patrimoine dépasse largement son statut d’objet de mémoire ou d’attraction touristique. C’est le témoin vivant d’une longue histoire qui a façonné nos sociétés, dont la compréhension et la portée sont sans cesse mises en lumière par la recherche. Y compris sur le plan technique. L’expertise des chercheurs y est nécessaire, par exemple quand il s’agit de restaurer un élément de ce patrimoine. Plus largement, c’est nécessaire pour comprendre la civilisation occidentale.

C’est cette double compréhension que nombre de personnalités du monde entier sont venues chercher à Poitiers pendant les semaines d’études médiévales, depuis 1954. En effet, l’intérêt pour le Moyen Âge est planétaire mais l’art roman n’est pas délocalisable. le «terrain» en sciences humaines prend ici toute son ampleur. En outre il permet de nouer des relations à long terme, entre chercheurs bien sûr, mais aussi avec ceux qui font vivre ces territoires.

Ce processus de recherche est évident dans d’autres domaines, comme celui de l’étude des migrations internationales comme l’explique Gildas Simon, et dans des sciences exactes comme la paléontologie ou la chimie. Dans tous ces cas, il s’agit d’une aventure humaine qui s’inscrit dans la longue durée. D’une part grâce à l’excellence de chercheurs qui ont trouvé là un terreau fertile, et grâce à la volonté d’ancrer ces compétences et savoir-faire dans des structures aux bases locales solides tout en développant des réseaux internationaux. D’autre part, c’est aussi grâce à l’énergie sans cesse régénérée que les chercheurs y insufflent, car l’excellence a nécessairement besoin d’être réactivée.

Didier Moreau

En couverture : photographie de Pascal Colra

 

Publié par administrateur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.