Appel aux soignants et personnels hospitaliers #RetrouverLeNord

Actualisé le 6 juillet 2020 à 12 h 59.

La création dont vous serez les auteurs : « Retrouver le Nord »  Une installation lumineuse collective proposée par l’artiste Véronique Beland.

L’Espace Mendès-France proposera du 9 au 19 juillet une installation lumineuse extérieure en hommage aux personnels soignants.  Sur son toit, à partir de 23 h à 23h20, une lampe de phare sera surmontée d’un faisceau laser pointant en direction de l’étoile Polaire ; une manière métaphorique d’appeler l’humanité à retrouver ses repères, à se réorienter collectivement dans des valeurs plus justes.

La lumière du phare émettra des signaux codés en langage morse qui utilise le « point » et le « trait »  comme support. Ainsi le mot bonjour s’écrit ainsi : −··· −−− −· ·−−− −−− ··− ·−·

Les pulsations du signal viendront des messages collectés auprès des soignants et des personnels hospitaliers : une façon de leur rendre hommage en leur donnant la parole et en faisant de cette expression une création artistique.L’usage du morse lumineux, un langage international utilisé principalement en cas de détresse, vise à souligner l’urgence de la situation actuelle.

C’est donc à partir de vos contributions — un mot ou une phrase — que la transcription sera effectuée. Il suffit pour cela de les envoyer avant le 28 juin à l’adresse suivante : nord@emf.fr, ou via le site de l’Espace Mendès France à cette adresse : https://emf.fr/35349 (cf. ci-après)

Didier Moreau

Du jeudi 9 au dimanche 19 juillet – de 23h à 23h20
Retrouver le Nord – Véronique Beland
Installation lumineuse extérieure en hommage au personnel soignant.

Une lampe de phare est surmontée d’un faisceau laser pointant en direction de l’étoile Polaire ; une manière métaphorique d’appeler l’humanité à retrouver ses repères, à se réorienter ensemble vers des valeurs plus justes. Chaque soir, pendant une durée définie, la lumière du phare émet des signaux codés en morse, qui correspondent à des messages collectés auprès des soignants et du personnel hospitalier : une façon de leur rendre hommage en leur offrant la parol. L’usage du morse lumineux, un langage international utilisé principalement en cas de détresse, vise à souligner l’urgence de la situation, la nécessité d’une prise de conscience collective.

Une production de l’Espace Mendès France mise en œuvre par le Lieu multiple, avec la participation du CHU et le soutien de Grand Poitiers, de la Nouvelle-Aquitaine et de la Casden.
Accès libre. Visible sur le toit de l’Espace Mendès France.
A suivre sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram et Twitter) : #RetrouverLeNord

 

Publié par administrateur

8 Commentaires

  1. Bonjour Didier Moreau,
    Je ne vous cache pas ma stupéfaction. Que l’Espace Mendès France, dont le rayonnement scientifique est incontestable et reconnu, promeuve une telle opération insensée, me laisse pantois. Bien sûr j’y reviendrai, car il est impossible de se taire. J’informe dès aujourd’hui la communauté des astronomes amateurs et les associations de protection du ciel nocturnes de ce projet, je ne doute pas de l’accueil chaleureux qu’il suscitera. Bien cordialement.
    Pascal Burlot, président de Astronomie Nova (86)

    Répondre
  2. À l’heure où les soignants semblent être adulés comme des super héros au même titre qu’un agent autoroutier ramassant un débris de vacancier au péril de sa vie, la seule réaction que l’EMF semble des plus juste est un surcroît de pollution lumineuse !!! Astronome amateur que je suis, la symbolique de l’étoile polaire au centre des remerciements citoyens ne sera perçue que par une minorité……. Qui est capable de situer la polaire ?…… Hommage absurde que même les soignants, s’ils ne sont pas informés de la symbolique de l’initiative, ne comprendront pas. Merci pour toutes ces lumières !

    Répondre
  3. Bonjour

    Nous comprenons votre émoi. L’Espace Mendès France, qui dispose d’un Planétarium et mène de nombreuses activités en astronomie de découverte de l’espace et du Ciel, est évidemment sensible à cette question comme à la liberté artistique et d’expression. Pour compléter votre information cette installation sera active dix jours, du 9 au 19 juillet, en ville, à la tombée de la nuit, à 23h, et pendant une vingtaine de minutes (pas plus longtemps que la durée des feux d’artifice qui seront de mise à cette époque).

    Thierry Pasquier, pour l’Espace Mendès France

    Répondre
  4. Retrouver des valeurs plus justes ????? Quel bel exemple !!!!! Mais vous avez perdu la raison Mr Moreau ! Et évidemment avec de l’argent qui ne vous appartient pas

    Répondre
  5. La lutte contre la pollution lumineuse est traditionnellement difficile parce que technique et faisant appel à des analyses et des réflexions souvent le fait d’initiés. Elle est de ce fait fragile et nécessite explications et force de conviction. L’Espace Mendès France y a déjà pris sa part. La moindre anicroche dans ce combat annihile tous les efforts.
    Initiée par n’importe quel autre commanditaire une opération comme #retrouverlenord aurait légitiment compté l’EMF dans les rangs de ses détracteurs, compte tenu de son caractère scientifique et très souvent écologique. Un tel soutien, actif de surcroît, est un paradoxe incompréhensible ! Après cette opération comment l’EMF pourra-t-il expliquer que tout ce qui pollue inutilement la nuit est nuisible ? La référence justifiante aux feux d’artifices du 14 juillet est somme toute assez pitoyable…
    Quant aux soignants du Covid-19 ce n’est pas d’une symbolique artistique, certes sympathique, – pour solde tout compte – dont ils ont besoin, mais d’un engagement citoyen et politique !
    Dans les symboles et les actions emblématiques chacun doit rester dans son registre !

    Répondre
  6. Retrouver le nord

    – Mais qui l’a perdu ?
    – Ceux qui font péter les atomes d’uranium pour fabriquer de l’électricité et du plutonium pour les bombes ! Et ceux qui gaspillent cette énergie pour alimenter un laser pointé vers l’étoile polaire !

    Une pollution lumineuse nuisible associée à un gaspillage inutile confèrent à ce projet son caractère doublement néfaste. Il est encore temps d’y renoncer et d’engager la communication vers des solutions raisonnables et écologiques. Retrouver le nord ne sert à rien si on n’a pas une route clairement définie à suivre.

    Jacques Terracher

    Répondre
  7. Lorsque j’ai vu le projet je me suis dit .- .- avec le confinement, le 1er Avril a été décalé d’un mois, malheureusement cela ne semble pas le cas. Visiblement il va y avoir un QRM volontaire pour les amoureux du ciel. Je note l’argument que puisque un voisin pollue éventuellement il n’y a pas de dommage à ce que l’on en rajoute un peu. D’ailleurs ces signaux ne se perdront-il pas dans la pollution lumineuse du Grand Poitiers ?
    Après j’ai vu toute la symbolique de l’opération envoyer vers le nord les doléances de nos valeureux soignants, il est vrai que c’est part la bas que vit un petit vieux jovial avec une grande barbe blanche, un habit rouge et blanc qui fait une fois par an la joie des enfants, je ne sais s’il pourra répondre à tous ces messages, mais la symbolique est là !
    Plus factuellement à combien va se monter financièrement cette opération dite artistique et écologiquement en bilan Carbonne avec le matériel et l’énergie dépensée ? n’aurait-il pas mieux valu penser à une prime ou un salaire plus en rapport avec leur dévouement ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.