OGM, mode d’emploi

Actualisé le 16 octobre 2012 à 8 h 31.
Modalités d'accès
Inscription préalable à l’accueil de l’Espace Mendès FranceNombre de places par atelier limité à 14.Tarif : 5€.

Début des années 70 : l’homme se lance dans le transfert de gène.
Première bactérie génétiquement modifiée en 1973, moratoire de 2 ans décidé par les scientifiques, puis les recherches s’accélèrent …
Les années 80 voient arriver le 1er médicament produit par des bactéries génétiquement modifiées : l’insuline humaine .
Depuis, le panorama des Organismes Génétiquement Modifiés s’est considérablement élargi : organismes modèles utilisés en recherche fondamentale, bactéries et levures exploitées en fermenteur, plantes cultivées en plein champ …

Les participants reçoivent des tubes contenant des bactéries dans lesquelles ils vont introduire un nouveau caractère génétique.
Ces bactéries génétiquement modifiées sont sélectionnées et analysées. L’atelier illustre le transfert de gènes (transgénèse) et permet de bien comprendre le lien entre gène et protéine (production de « Green Fluorescent Protein » ou GFP).
La discussion peut alors être engagée sur les applications liées à la transgénèse ainsi que sur les intérêts et les risques liés à l’utilisation d’organismes génétiquement modifiés.

 

Publié par tp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.