Appels à participation à la recherche « Les huis-clos familiaux – Évaluation, prise en charge et prévention des violences en situation de confinement »

Actualisé le 12 juillet 2021 à 17 h 09.

Évaluation, prise en charge et prévention des violences en situation de confinement – l’exemple de l’ex Poitou-Charentes.

Cette recherche permet d’évaluer la prise en charge et la prévention des violences en situation de confinement sur le Poitou-Charentes. Plusieurs questionnaires ont été réfléchi afin de comprendre les violences conjugales et intrafamiliales auprès des victimes et des personnes, hommes ou femmes, qui commettent les violences à partir du premier confinement. Les professionnel·le·s qui accompagnent les victimes et les auteurs de violences sont également sollicitées pour aider à établir cet état des lieux.

Cette recherche permettra d’établir s’il y a eu une amplification de ces phénomènes de violences durant ces périodes de huis-clos conjugaux et familiaux. Elle doit aboutir à la rédaction d’un Livre Blanc regroupant des propositions à destination des autorités et des organismes qui accueillent et accompagnent les victimes et les auteurs.

Pour ce faire, cet Appel à Manifestation d’Intérêt financé par la Région Nouvelle-Aquitaine associe autour de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de l’Université de Poitiers  plusieurs laboratoires (histoire, psychologie clinique, sociologie et droit) qui travaillent sur la question des violences au sein du couple et de la famille, plusieurs structures qui accompagnent au quotidien les victimes, auteurs et autrices des violences conjugales
(SPIP 86, ADSEA-PRISM 86, CHRS Audacia et le Planning Familial de la Vienne), ainsi que l’Espace
Mendès France
(CCSTI, Poitiers).

La recherche est composée de trois axes : le premier apporte une contextualisation historique et sociologique ; le second analyse les mécanismes qui exacerbent ou non les violences en périodes de confinement ; le troisième interroge les victimes, les auteurs et autrices de violences dans l’accompagnement, l’écoute etla prise en charge ainsi que les professionnel·le·s qui les accompagnent.

Ainsi, plusieurs questionnaires ont été mis en place :

Niveau 2 (Marie-José Grihom, professeur des universités en psychologie clinique, laboratoire CAPS, Université de Poitiers et Jean-Baptiste Marchand, maître de conférences en psychologie clinique, Laboratoire CAPS, Université de Poitiers)

Enquête en ligne : Les violences conjugales lors des confinements
L’étude porte sur les violences conjugales durant les périodes de confinement liées à la COVID-19.

Il s’agit d’un questionnaire en ligne. Celui-ci est paramétré en mode anonyme et ne recueille aucune donnée nominative. L’équipe de ce projet de recherche vous garantit la confidentialité et l’anonymat de vos réponses.

Niveau 3 (Amélie Bertin, Prism86, Sandra Defoulounoux, SPIP 86, Héloïse Morel, Espace Mendès France et Planning Familial de la Vienne et Angélique Revest, CHRS Audacia)

Ces questionnaires sont entièrement anonymes et aucune donnée permettant d’identifier directement ni vous-même (en tant que professionnel) ni la personne concernée par l’enquête n’est conservée.

Porteuse du projet : Élise Pelladeau, (Maître de conférences en psychologie clinique, Laboratoire CAPS, Université de Poitiers)

Avec en tant que membres du comité de pilotage :

  • Pour le niveau 1 :
    • Lydie Bodiou (Maître de conférences en histoire, laboratoire HeRMA, Université de Poitiers)
    • Frédéric Chauvaud (professeur des universités en histoire, laboratoire Criham, Université
      de Poitiers).
  • Pour le niveau 2 :
    • Marie-José Grihom (Professeur des universités en psychologie clinique, laboratoire CAPS, Université de Poitiers)
    • Jean-Baptiste Marchand (Maître de conférences en psychologie clinique, Laboratoire CAPS, Université de Poitiers)
  • Pour le niveau 3 :
    • Héloïse Morel (Espace Mendès France et Planning Familial de la Vienne),Amélie Bertin (ADSEA-Prism86),
    • Angélique Revest (CHRS Audacia),
    • et Sandra Defoulounoux (SPIP 86)
  • Et aussi Ludovic Gaussot (Maître de conférences en sociologie, laboratoire GRESCO, Université de Poitiers),Laurence Leturmy (Professeur des universités en droit, Laboratoire ISCRIM’, Université de Poitiers),Sylvie Sap (Chargée de valorisation – Responsable Pôle Recherche et Innovation, Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers), Pierre Styblinski (ingénieur d’études (IGE), Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers)
 

Publié par administrateur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.