Au Brésil : séminaire international de crise de civilisation : regards différents

Actualisé le 20 août 2012 à 20 h 13.

L’Espace Mendès France est partie prenante du séminaire international de crise de civilisation : regards différents organisé par l’Institut International de la Politique sur la Civilisation (IIRPC), le Centre pour le Développement Durable (CDS) de l’université de Brasília (UnB), l’Université Federale du Tocantins (UFT) et la Fondation Université du Tocantins. L’événement, tenu du 22 au 24 juin 2009, dans la ville de Palmas, capitale de l’Etat brésilien du Tocantins, a été conçu par le sociologue, historien et philosophe français Edgar Morin, l’un des plus grands intellectuels d’aujourd’hui. Nombre de participants seront présents pour l’université d’été Au delà du développement II début octobre à Poitiers.

Pendant environ 200 ans, le monde a adopté un modèle de civilisation fondé sur le développement économique, ce modèle se montre aujourd’hui dans sa limite de l’épuisement – dans la limite physique, par la dégradation de l’environnement qui menace les diverses formes de vie sur la planète; et dans la limite éthique, par l’inégalité entre les peuples et les nations.

Pour comprendre les crises globales générées par ce modèle de civilisation et proposer des actions pour les affronter et les surmonter, le Séminaire International de Crise de Civilisation : Regards Différents va rassembler des penseurs de plusieurs spécialités et de plusieurs continents, en recentrant les discussions sur des thèmes tels que le développement durable, le réchauffement Global, la crise énergétique, la conservation de l’environnement, l’équité et la gouvernance mondiale.

L’intention, plutôt que de promouvoir des solutions locales à ces problèmes, est de diriger la formation d’un projet mondial – bien sûr, dans le respect de chaque culture.

Site web du séminaire.

Didier Moreau, directeur de l’Espace Mendès France, constate « C’est impressionnant de voir l’énorme mobilisation locale y compris avec des bus d’étudiants venus de plus de 1000km. On est dans un pays a problèmes mais qui n’ est pas blasé et désabusé et qui cherche de nouvelles voies sans a priori La démarche lancée en 2007 a St Jean d’Angély trouve sa réalite ici. Belle démonstration de la dynamique des réseaux. »

Vidéos du séminaire

 

Publié par thierry pasquier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.