UEIE 2009 Au delà du développement III – Poitiers du 1er au 4 octobre 2009

Actualisé le 20 août 2012 à 20 h 13.

L’Université européenne et internationale d’été 2009 se tiendra à Poitiers du 1 au 3 octobre 2009 à l’Espace Mendès France et dans une multitude de lieux mobilisés dans la ville. Elle s’inscrira dans la lignée des éditions passées favorisant, à travers une réflexion sur les conditions de l’épuisement d’un modèle dominant de développement, l’émergence d’une pensée complexe. Ceci requiert la mobilisation d’un ensemble de démarches marquées du sceau de la transdisciplinarité, de la confrontation entre chercheurs et décideurs politiques et de la volonté d’une ouverture vers l’ensemble de nos concitoyens. L’intérêt que nous portons à la pensée complexe a un double caractère. Le premier se préoccupe de la connaissance approfondie que l’on pourra en tirer et du vaste potentiel d’expériences qui en découlera. Le second s’attache à la valeur intrinsèque de cet évènement qui constitue un grand pas en avant dans le réseau de connaissance, jusqu’ici cantonné au cours de ces dernières années à un dialogue entre scientifiques et experts. Tout ceci se situe à un niveau mondial, là où l’interdépendance et la diversité sont devenues des facteurs déterminants. Quand un système est incapable de traiter ses problèmes vitaux, il se dégrade et se désintègre s’il n’est pas capable de susciter un métasystème, apte à traiter ces problèmes.

L’Université européenne et internationale bénéficie d’une dynamique de réseau qui unit de nombreuses individualités de tous horizons de la recherche, de l’enseignement supérieur et de la réflexion intellectuelle. Ce mouvement rencontre désormais les préoccupations de nombreuses institutions dont les stratégies se heurtent au double obstacle de la pertinence scientifique des analyses, en perpétuelle question, et d’une coupure de nombreuses sphères de la société et de nos concitoyens. Il s’agit d’aller plus loin dans les alliances à créer. Le programme envisagé tient compte de tous ces facteurs. Les modalités de mise en oeuvre doivent permettre d’alterner les interventions théoriques avec des témoignages concrets en les rendant cohérents, de donner la parole à des individualités en regard d’une vision d’institutions, de favoriser le débat collectif et la contribution en petits groupes, « les cercles réflexifs ». Ils constituent un espace de réflexion et d’échanges autour d’une thématique. Le rôle de ces cercles est de permettre aux participants d’élaborer collectivement une « matriz conceptuelle » d’une politique de civilisation multidimensionnelle. Cette démarche permettra de mobiliser le débat autour de 7 défis planétaires et de construire collectivement une réflexion aboutissant à la rédaction d’un ouvrage collaboratif.

 

Publié par thierry pasquier

4 Commentaires

  1. Faut-il s’inscrire?

    Répondre
  2. Ces manifestations sont-elles payantes ? Fut-il s’inscrire et auprès de qui ?
    Merci de votre réponse

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.