Parution du Petit (im)précis de culture scientifique de Alain Berestetsky

Actualisé le 11 juillet 2009 à 0 h 12.

PETIT (IM)PRÉCIS DE CULTURE SCIENTIFIQUEJusqu’au début des années 1980, la Culture Scientifique est avant tout l’affaire de scientifiques qui l’abordent sous l’angle strict de la vulgarisation. Alain Berestetsky fait irruption dans ce contexte venu d’un autre domaine, celui de l’action culturelle artistique.

D’abord comédien, puis responsable du Centre Culturel de Bagnolet, il croise la science par hasard. En 1982, il crée la Fondation 93, un des deux premiers CCSTI Français. Basée en Seine-Saint-Denis dans la partie la moins favorisée de la banlieue parisienne, l’association a laissé sur son département nombre de traces éducatives et culturelles comme autant de petits cailloux pistant une utopie sociale.

C’est cette action originale, qui rencontre la science comme outil de l’action culturelle, que retrace ce petit (im)précis à travers une série d’éléments biographiques et un « Abécédaire de l’action culturelle scientifique et technique » déclinant en une centaine de mots clés une approche professionnelle très personnelle.

L’ouvrage est donc tout à la fois le récit d’un chapitre marquant de l’aventure de la « mise en culture des sciences » et un possible mode d’emploi pour tous ceux qui continuent à participer à sa mise en œuvre.

EXTRAITS de l’Abécédaire

Action culturelle

Au terme ambigu de culture scientifique et technique, qui aurait peut-être dû rester l’apanage des seuls chercheurs et techniciens, je préfère celui d’action culturelle scientifique et technique. »

Empathie

Pour bien faire la métier d’acteur culturel, il est une qualité dont on ne parle pas à ma connaissance dans les cycles de formation et qu’il conviendrait de cultiver précieusement : l’empathie. Que ce soit avec ces concitoyens ou avec son temps, c’est un élément précieux qui permet d’imaginer ou d’infléchir des projets pour qu’ils rencontrent pleinement leur public et leur époque. »

Question

Le point d’interrogation est le grand absent de la muséographie scientifique. Si l’on ponctue dans les expositions, c’est avec un point d’exclamation, pour affirmer les réponses et pas pour ouvrir le questionnement.

Longtemps j’ai proposé à différents colloques nationaux ou internationaux […] de faire une communication sur le bon usage du point d’interrogation. Je ne me souviens pas avoir reçu de réponse. »

Subventions

Pour une structure du secteur culturel ou éducatif, le fait d’accepter des subventions suppose de partager dans ce cadre les objectifs du secteur public, à savoir la réduction des inégalités dans l’accès à la curiosité culturelle et éducative. »

Vulgarisation

A trop vouloir vulgariser le monde nous rentrons insensiblement sur le terrain des grands simplificateurs ; or les théories simplificatrices, au premier rang desquelles on peut classer le créationnisme, seront toujours plus simples à comprendre que celles de l’évolution ou de la relativité. »

Références

Co-édition L’Harmattan / Espace Mendès-France
Collection : « Patrimoines & Sociétés »
ISBN : 978-2-296-09122-1 • 15.50 € • 162 pages

L’ouvrage est en vente en librairie et à l’accueil de l’EMF.

Fiche de l’ouvrage sur le site de L’Harmattan

 

Publié par thierry pasquier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.