Création de l’Institut international de recherche Politique de Civilisation

La création de l’Institut international de recherche Politique de Civilisation à l’Espace Mendès-France de Poitiers est maintenant effective.

(c) Nasa

« Sous l’impulsion d’Edgar Morin en étroite relation avec l’Espace Mendès-France, a vu le jour l’Institut International de Recherche Politique de Civilisation (IIRPC) le mercredi 20 février 2008. Pensé comme une structure en réseau, cet Institut est destiné à devenir un carrefour international de réflexions et d’actions autour de trois axes majeurs : le système Terre-biosphère, l’anthropolitique ou politique de l’humain et les perceptions et représentations des changements.
Il vise à favoriser la collaboration internationale entre scientifiques et à instituer de nouvelles modalités de partage et d’analyse de la connaissance.

L’ouverture de cet Institut fait écho à la constitution d’un réseau créé au fil des universités européennes d’été (à Nantes et Poitiers) de ces sept dernières années mais également à un important travail mené depuis 2004 au sein d’un observatoire des réformes de l’université, ORUS Int, dirigé par Alfredo Pena-Vega.

Cet Institut se veut résolument international car, selon ses fondateurs, Edgar Morin, Michel Brunet, Alfredo Pena-Vega et Didier Moreau, durant les dernières décennies, les sciences sont peu à peu devenues une activité décloisonnée inscrite dans un monde complexe. Pour autant beaucoup reste à faire dans un contexte où les enjeux sont devenus vitaux. Il devrait abriter les travaux des scientifiques qui s’efforcent de comprendre comment répondre aux défis de nos problèmes planétaires actuels qui mêlent toutes les dimensions abordées par les sciences contemporaines, les entrecroisant et les confrontant.

Outre un travail d’éveil scientifique, l’Institut a pour mission de mener des réflexions générales selon une démarche scientifique axées sur la transdisciplinarité et une approche de type diagnostic comparatif. Les résultats seront proposés au débat et à la publication lors de séminaires décentralisés sur tous les continents. A titre indicatif, deux d’entre eux sont en cours de programmation pour 2008 en Amérique Latine. La prochaine université d’été se tenant quant à elle en septembre 2008 à Niort, elle fera suite à celle de St jean d’Angély qui a été un véritable succès.

L’institut sera basé au sein de l’Espace Mendès-France de Poitiers en partenariat avec l’Université de Poitiers. A terme, il pourra à l’avenir obtenir un statut d’itinérant. Il est également prévu la création d’une « maison des résidents » – dans l’esprit de la Villa Medicis – où de jeunes post-doctorants, et des universitaires du monde entier pourront bénéficier de séjours de création. Cette structure pourrait s’établir à St Jean d’Angély en région Poitou-Charentes.

A l’étranger, l’Institut entretien déjà des collaborations avec l’Université de New York, l’Académie de Sciences Sociales de Chine, l’Académie Royal de Hollande, le Centre de Développement Durable de l’Université de Brasilia-Brésil. De nombreux contacts sont en cours pour cette mobilisation. »

(vidéo réalisée par l’équipe du pôle numérique de l’EMF : P.Tréguer/M. Boutou/O.Naudin)

 

Publié par patrick rivault

2 Commentaires

  1. Félicitations, excellente initiative Au plaisir de participer JPB

    Répondre
  2. […] l’Environnement du Brésil Marina Silva a accueilli le lundi 10 mars 2008 une délégation de l’Institut International de Recherche, Politique de Civilisation, qui se réunissait à Brasilia pour préparer l’Université Européenne et International […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *