Départ à la retraite de Didier Moreau, directeur

Publié vendredi 20 janvier 2023.

Une soirée très riche et émouvante s’est déroulée à l’Espace Mendès France ce jeudi 19 janvier à l’occasion du départ en retraite de Didier Moreau, directeur du centre de culture scientifique, technique et industrielle depuis 1991. L’ensemble des participantes et de participants, Léonore Monscond’huy maire de Poitiers, Florence Jardin, présidente de Grand Poitiers, Gérard Blanchard, vice-président de la région Nouvelle-Aquitaine, Virginie Laval, présidente de l’université, Jacques Santrot et Alain Claeys, anciens maires et députés de Poitiers, Sacha Houlié, député de la Vienne, et Michel Brunet, ont retracé sa carrière, salué son engagement, sa détermination et sa capacité à porter le partage des sciences, les valeurs de l’éducation populaire et le rayonnement du centre aux plus hauts niveaux. De nombreux messages de soutien ont été apportés, notamment celui Catherine Bréchignac, de l’Académie des sciences, Cristovam Buarque, ancien ministre de l’éducation du Brésil, et celui de Edgar Morin qui a souligné son long compagnonnage avec « Didi ». Toutes les très nombreuses personnes présentes, notamment les chercheurs et chercheuses, les bénévoles et les salarié·e·s du centre, les collègues des autres centres de culture scientifique de la région, ont eu à coeur de rendre hommage à Didier Moreau.
Didier Moreau, sera remplacé à partir du 1er février 2023 par Mariannig Hall, qui a conclu la soirée.

Le message de Edgar Morin

Cher Didier, plutôt Didi pour moi,

Je ne puis être là ce soir, je le regrette ôh combien,……je tenais absolument à m’inscrire dans cette soirée ou Catherine, Michel et Etienne seront à tes côtés avec la communauté de Poitiers et de sa région. Le moment est difficile, cruel et tant de nuages sombres planent. Raison de plus pour faire vivre par la convivialité les ferments de l’espoir. Je sais que, même si les forces régressives gagnent du terrain, nous devons maintenir de petits îlots de fraternité, de pensée libre, de pensée critique, et que ces îlots de résistance, comme il y a eu d’autres formes de résistance avant, vont aider les futures générations à redémarrer. A Poitiers vous avez avec l’Espace Mendès France un îlot qui depuis longtemps déjà fait vivre cette idée et essaime ce qui nous dépasse : vivre notre destinée humaine en commun, dans ses contradictions et ses doutes. Avec mon ami Didier nous avions esquissé voici quelque temps l’idée d’une université populaire permettant de nourrir ces idées et les encourager, le temps passe et beaucoup reste à faire.

…..L’espérance vraie sait qu’elle n’est pas certitude. C’est l’espérance non pas au meilleur des mondes, mais en un monde meilleur. L’origine est devant nous, disait Heidegger. La métamorphose serait effectivement une nouvelle origine. Alors dirigeons nous vers elle. C’est ce que je vous aurais dit chers amis de Poitiers, vous qui entourez ce soir Didier de votre amitié et votre affection et en cela vous rendez hommage à une incroyable trajectoire, une référence, un point dans le ciel qui guide et rassure. Lorsque j’ai écrit mon texte sur les oasis voici 10 ans l’espace Mendès France était l’exemple prouvant que cette utopie était déjà vivante, vive et tangible.

Cher Didi, ami fidèle de tout temps, je suis là comme tu l’as toujours été pour moi dans mes moments difficiles, tu es un frère incomparable et bienfaisant, ton oeuvre aura été magnifique et tu laisses un chemin. Ceux qui relèveront le défi viendront de divers horizons, peu importe sous quelle étiquette.Ils seront les redresseurs de l’espérance, aide les dans les années à venir.

Je me souviens de cette marseillaise chantée ensemble avec Stéphane Hessel et Alfredo à Dijon, le dernier couplet dit ce vers quoi nous devrions aller, vers la Paix et la conscience d’une unité planétaire. Didi,Hasta muy pronto en Marrakech o Montpellier para escribir el libro que comenzamos en la avenida du Maine en el restaurante libanés. Abrazos, venceramos.

 

Publié par administrateur