Carte blanche musicale Jérôme Noetinger (Label Metemkine) au Lieu multiple

Actualisé le 17 mai 2010 à 10 h 56.

Samedi 15 mai à 21h au planétarium
Tarif plein : 5 € / Tarif carte culture : 2 €
En partenariat avec Jazz à Poitiers

Premier partie : Musique concrète – cinéma pour l’oreille/Ecoute dans le noir
« Mantra » de Jean-François Laporte
Musique concrète réalisée en 1997.
Durée 21’58 »

Jean-François Laporte explore les sons. Sa création sonore est hors du commun: il invente ses propres instruments et recherche continuellement de nouveaux sons.

Jean-François Laporte est musicien, compositeur et explorateur sonore.

Pendant ses études en génie civil, son travail consistait à inventer de nouvelles façons de faire les choses, pour les rendre plus efficaces, par exemple. Mais le travail d’ingénieur ne faisait pas de place à l’expression. Il s’est donc intéressé vers l’âge de 25 ans à la musique.

« J’ai toujours eu besoin de comprendre le monde. Il faut nécessairement aller plus loin que ce qui a déjà été fait si on veut comprendre le monde dans lequel on vit. Les nouveautés, par exemple les nouveaux instruments, changent notre rapport au monde. »

Seconde partie : duo improvisé Will Guthrie (batterie + électronique) – Jérôme Noetinger (revox + électronique).


Jérôme Noetinger pratique l’improvisation sur scène avec un dispositif électroacoustique regroupant selon les envies, magnétophones à bande, table de mixage, synthétiseurs analogiques, hauts-parleurs, micros et électronique…
Jérôme Noetinger est membre fondateur de la Cellule d’Intervention Metamkine (1987), spécialisée dans les musiques électroacoustiques et improvisées. Il y travaille avec Christophe Auger et Xavier Quérel. Leurs performances allient projections 16mm et musique électroacoustique, dans la grande tradition du “cinéma élargi”.
La Cellule d’Intervention développe une idée de jeu et d’improvisation entre image et son, le projecteur cinéma devenant un instrument comme le magnétophone à bandes par exemple.

Du cinéma pour les oreilles, de la musique pour les yeux.

La Cellule d’Intervention METAMKINE est une structure à géométrie variable regroupant différents musiciens et cinéastes. Depuis 1987, ils ont présenté leur travail dans plusieurs festivals, cinémas, galeries et espaces indépendants, en France, Europe, Canada, Etats-Unis et Japon. Ils ont aussi participé à différentes collaborations avec d’autres groupes ou artistes comme Nachtluft (Suisse), Tom Cora (Etats-Unis), Kinobits (avec Lê Quan Ninh,  Zack Settel, Atau Tanaka, Camel Zekri), Loophole Cinema (Angleterre), Voice Crack (Suisse), La Flibuste, Le Cube (avec Gaëlle Rouard, Etienne Caire, Christophe Cardoen, Lionel Marchetti), Laurent Berger, Lionel Marchetti. En parallèle à ses interventions, la Cellule METAMKINE réalise également des installations sonores et visuelles.

http://adrien.merigeau.free.fr/jerome/

Will Guthrie est un percussionniste australien qui utilise des instruments qu’il construit lui-même, des objets trouvés qu’il amplifie ainsi que les plus conventionnels toms et cymbales. Il apprécie différents styles de musique comme le rock, le jazz et le flamenco et ne veut pas se restreindre à un genre spécifique. Will préfère la diversité, il aime travailler dans diverses situations que ce soit avec des marionnettistes, des danseurs ou des plasticiens.
http://www.antboymusic.com/

 

Publié par thierry pasquier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.