Chairs noires et pierres blanches : autour de la mémoire de l’esclavagisme

Actualisé le 20 août 2012 à 20 h 14.

Alors que la France vient de commémorer la 5e « Journée nationale contre l’esclavage », le 10 mai dernier, le Poitou-Charentes se penche sur son passé. Le trimestriel L’Actualité Poitou-Charentes revient sur la traite négrière et l’esclavage dans son édition d’avril-juin, et plusieurs manifestations se déroulent jusqu’en septembre à La Rochelle sous le titre générique de Chairs noires et pierres blanches.

De mars à septembre 2010, plusieurs institutions culturelles de La Rochelle et de Rochefort se mobilisent pour évoquer l’histoire de la traite négrière et de l’esclavage. Au-delà du devoir de mémoire lié à la journée du 10 mai, il s’agit, par une approche historique, d’appréhender des phénomènes complexes, dont l’écho se fait encore entendre dans notre patrimoine culturel.

Ce projet est porté par l’Association Rochelaise de Coopération, d’Animation et de Diffusion Documentaire, qui réunit des établissements scientifiques et culturels de La Rochelle et de Charente Maritime.

Les partenaires du projet:
La Direction des Affaires culturelles de la Ville de La Rochelle
Les Archives municipales de la Rochelle
Les Archives départementales de Charente Maritime
La Médiathèque Michel-Crépeau
L’Université de la Rochelle : FLASH, Bibliothèque universitaire
Le Centre des monuments nationaux – Tours de La Rochelle
Les Musées d’Art et d’Histoire de la Rochelle
Le Service historique de la Défense
Le Théâtre du ballon rouge

Avec le concours de la Région Poitou-Charentes, du Département de la Charente-Maritime, de la Communauté d’agglomération de la ville de la Rochelle, de la Ville de la Rochelle, de la Maison Champlain à Brouage.

 

Publié par thierry pasquier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.